Bâle 3 : Bruxelles se défend de favoriser les bancassureurs

Suite à un article paru dans le Financial Times, Michel Barnier, le commissaire européen en charge du Marché intérieur, a tenu à clarifier les choses : les banques françaises, qui sont quasiment les seules à détenir un pôle assurances, ne vont pas être avantagées par la mise en place de Bâle 3. Le Comité de Bâle donne la possibilité aux établissements financiers d’intégrer dans leurs fonds propres leur participation au capital de leurs filiales d’assurance à condition qu’elles ne dépassent pas 10% du total. Le FT y voit une distorsion de concurrence. Michel Barnier promet que l’Autorité bancaire européenne sera particulièrement attentive à la question après l’entrée en vigueur de Bâle 3.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Bâle 3 : Bruxelles se défend de favoriser les bancassureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié