Budget 2015 : « Le respect de l'objectif d'équilibre structurel est encore lointain », selon le HCFP

Avis n° HCFP-2015-04 du 6 novembre 2015 relatif au, Journal officiel du 13 novembre 2015.

Comme chaque année, le Haut conseil des finances publiques (HCFP) rend son avis sur le projet de loi de finances rectificative pour 2015.

En guise de préambule, le Haut Conseil considère que « la prévision de croissance de 1,0 % en 2015 est prudente et que la prévision d'inflation de 0,1 % est réaliste ».

Par ailleurs, le HCFP rappelle que pour tenir le l’objectif de dépenses de l’État sur 2015 (372,9 Mds d’€ soit -2,52% par rapport à 2014), les pouvoirs publics devront adopter un « pilotage très strict jusqu'à la fin de l'année»

Faible réduction du déficit public

Le Haut Conseil « considère néanmoins que la prévision de déficit public de 3,8 % du PIB en 2015, soit une réduction modeste par rapport à celui de 2014 (3,9 %), est vraisemblable. »
Le déficit structurel, c’est-à-dire hors de la conjoncture économique, de 1,7 % du PIB serait inférieur de 0,3 point à celui prévu dans la loi de programmation, reconduisant l'écart constaté en 2014. Une amélioration du solde structurel limitée à 0,3 point de PIB en 2015, en net ralentissement par rapport aux années antérieures (1 point de PIB par an en moyenne entre 2011 et 2013).

« Le respect de l'objectif d'équilibre structurel est encore lointain » conclut le HCFP.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC CHIMISTE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Risques dommages aux biens et Risques Annexes.

Ville d'Epinay sous Sénart

17 novembre

91 - EPINAY SOUS SENART

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Budget 2015 : « Le respect de l'objectif d'équilibre structurel est encore lointain », selon le HCFP

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié