Catastrophes naturelles : le nouveau plan de lutte de l’Union Européenne

Catastrophes naturelles : le nouveau plan de lutte de l’Union Européenne
© Pascal Guittet

Plus de 200 personnes ont trouvé la mort dans des cat’ nat’ en Europe en 2017. Bruxelles veut renforcer le mécanisme européen de protection civile.

Si elles font des ravages dans l’Atlantique, les catastrophes naturelles n’épargnent pas le Vieux Continent. En 2017, en Europe, plus de 200 personnes ont trouvé la mort dans des événements climatiques majeurs. Les cat’ nat’ ont également un coût économique : elles ont coûté plus de 360 Md€ aux Etats-membres de l’UE depuis 1980. Les feux de forêt au Portugal à l’automne dernier ont ainsi coûté, par exemple, 600 M€ au pays, soit 0,34% du revenu national brut.

Des ressources supplémentaires

Pour renforcer la capacité des Etats-membres à faire face à ces événements, Bruxelles met en place une réserve de capacités européenne en matière de protection civile, comprenant des avions de lutte contre les incendies de forêt, des pompes à eau spéciales, des recherches et du sauvetage en milieu urbain, ainsi que des hôpitaux de campagne et des équipes médicales d'urgence. Baptisé "rescEU", ce dispositif complétera les moyens d’intervention nationaux. Selon la proposition de Bruxelles, qui doit être désormais soumise au vote du Conseil et du Parlement Européen, l'ensemble des coûts et des capacités de rescEU serait entièrement couvert par un financement de l'UE, et la Commission conserverait le contrôle opérationnel de ces ressources et déciderait de leur déploiement.

Mutualiser... les stratégies nationales

En outre, les États membres seront invités à partager leurs stratégies nationales en matière de prévention et de préparation, afin de recenser et d'éliminer collectivement les failles éventuelles. La proposition harmonisera et simplifiera les procédures administratives afin de réduire le délai nécessaire pour déployer l'aide vitale. « Aucun pays européen n'est à l'abri des catastrophes naturelles, qui sont hélas devenues courantes. Lorsqu'une catastrophe survient, je veux que l'Union européenne ait plus à offrir que des condoléances. L'Europe est un continent de solidarité et nous devons être mieux préparés que jamais, et soutenir plus rapidement nos États membres qui se trouvent en première ligne », relève le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker.

Le coût d'Ophelia, tempête de catégorie 3

Né d'une tempête tropicale dans l'Atlantique, Ophelia est un ouragan de catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui a frôlé la côte bretonne début octobre avant de frapper nos voisins britanniques et irlandais. Selon les données publiées lundi 27 novembre par le spécialiste Perils, Ophelia a généré 60M€ de dégâts assurés en Irlande et au Royaume-Uni, soit beaucoup moins qu’anticipé. 

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 septembre 2020

ÉDITION DU 18 septembre 2020 Je consulte

Emploi

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de gestion des paies des salariés de la Caisse d'assurance vieillesse d...

Caisse d'Assurance Vieillesse section professionnelle Pharmaciens

20 septembre

75 - CAVP

Assurance des risques statutaires.

Communauté de communes des Vallons du Lyonnais

20 septembre

69 - CC VALLONS DU LYONNAIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Catastrophes naturelles : le nouveau plan de lutte de l’Union Européenne

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié