Complémentaire santé : Bruno Le Maire contre la loi Fillon

 Complémentaire santé : Bruno Le Maire contre la loi Fillon
Bruno Lemaire, candidat à la primaire des Républicains

Candidat à la primaire des Républicains pour l'élection présidentielle, Bruno Le Maire veut « supprimer » les contrats santé d’entreprises obligatoires. Et rembourser les soins dentaires à 100%.

Si Nicolas Sarkozy ne s’est encore déclaré à la primaire de la droite en vue de l'élection présidentielle de 2017, Bruno Le Maire bat la campagne. Le candidat a ainsi précisé dans une interview au journal Le Parisien, hier mercredi 25 mai, ses propositions en matière de politique de la santé, également développées ce même jour au salon de l’hôpital public à Paris. Des propositions qui concernent notamment la complémentaire santé.

Libre choix des salariés

De fait, Bruno Le Maire déclare dans le quotidien : « je supprimerai l’affiliation obligatoire à une mutuelle d’entreprise pour laisser le libre choix aux salariés. » Autrement dit, l’ancien ministre entend revenir sur l’une des dispositions de la loi Fillon de 2003, qui a lié le bénéfice des exonérations fiscales et sociales au caractère collectif et obligatoire des contrats santé d’entreprise. Mais il ne précise pas s’il entend maintenir l’obligation de cofinancement de la couverture santé par l’employeur, issue de la loi du 14 juin 2013, qui pourrait alors prendre la forme d’un chèque santé.

Soins dentaires remboursés à 100%

Dans cette même interview, Bruno Le Maire propose que « l’on monte à 100% le taux de remboursement par la Sécu des soins dentaires et des prothèses » et souhaite que « l’on garantisse le remboursement à 100% d’une paire de lunettes tous les quatre ans ». « Ces deux mesures devraient coûter 2 Mds€ », précise le candidat à la primaire, qui met en avant toute une séries d’économies possibles pour les financer « en ayant le courage de tailler dans les gaspillages et la gabegie ».

Cela dit cette meilleure prise en charge par l’assurance maladie des soins dentaires ne supprimerait pas l’ensemble du reste à charge des ménages. Ces derniers déboursent en effet chaque année quelque 2,7 Md€ chez le dentiste, après un financement de quelque 4 Md€ des assureurs complémentaires santé.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance dommages ouvrage pour la réalisation d'un relais d'assistantes maternel...

Ville de Châtenay Malabry

20 avril

92 - Châtenay-Malabry

Désignation d'un commissaire aux comptes pour les ESH

Groupe ICF

20 avril

75 - ICF HABITAT

Services d'assurances

Ville de Bouligny

20 avril

55 - Bouligny

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Complémentaire santé : Bruno Le Maire contre la loi Fillon

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié