Complémentaire santé : la limite budgétaire atteinte pour 57% des Français

A la question de savoir s’ils accepteraient de payer davantage pour leur contrat de complémentaire santé, 45% des Français déclarent avoir atteint leur limite budgétaire et 12% l’avoir dépassée. Tel est l’un des enseignements d’une étude sur les Français et la santé menée auprès de 1001 personnes par Ipsos, pour le cabinet d’audit Deloitte. Ce résultat doit être pris avec certaines précautions, car l’étude a été menée en mai 2011, soit avant le doublement de la taxe sur les conventions d’assurance (TSCA). Cette étude ne fait pas non plus de distinction entre la perception des assurés en collective et en individuelle. En revanche, les données sur les attentes des Français en matière de services retiendront l’attention sans réserve. 68% des Français considèrent des services comme le tiers-payant et les réseaux de professionnels de santé fondamentaux. 32 % sont intéressés par la prévention et 15% par d’autres services (non précisés). Deloitte souligne qu’un effort de communication des assureurs semble nécessaire au niveau de la prévention, puisque 55% des assurés ignorent s’ils bénéficient d’un tel service. D’un autre côté, les efforts des complémentaires santé en matière d’information paraissent mal récompensés, puisque seuls 7% des sondés déclarent faire confiance à leur assureur complémentaire pour accéder à des informations sur des traitements efficaces et sûrs. Les complémentaires santé font à peine mieux que les sites web santé indépendants (6% de sondés confiants), et moins bien que l’industrie pharmaceutique (11%), les personnes interrogées semblant réserver leur confiance aux hôpitaux (30%), pharmacies (34%) et CHU (42%).

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Complémentaire santé : la limite budgétaire atteinte pour 57% des Français

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié