Complémentaire santé : le marché progresse de 1,3% en 2016

Complémentaire santé : le marché progresse de 1,3% en 2016
illustration frais de sante, assurance, medecine argent, euros, billets, pieces, stetoscope

Le marché de la complémentaire santé enregistre sa plus faible progression depuis l’an 2000, note le fonds CMU. 

L’assiette de la TSA (taxe de solidarité additionnelle) déclarée par les organismes complémentaires santé, qui sert de référence pour le calcul du chiffre d’affaires de ce secteur, a progressé de 1,3 % à 34,9 Md€. Après une hausse de 3% en 2014 puis un tassement à 1,5% en 2015, c’est la plus faible augmentation depuis 2000, année de mise en place de la CMU complémentaire (CMU-C) et de ces statistiques, indique le Fonds CMU qui a publié ces chiffres jeudi 13 avril dans la dernière édition de sa lettre trimestrielle "Références".

Le Fonds CMU, dans sa publication de janvier 2017, estimait à 0,6% la croissance du marché sur la base des trois premiers trimestres de l'année 2016 : la croissance de 3,6% sur le quatrième trimestre a légèrement relevé la tendance annuelle.

Pas de basculement vers le collectif

Alors que la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés au 1er janvier 2016 a souvent été citée comme un facteur de bouleversement du marché, le Fonds CMU indique que l’assiette déclarée par les organismes complémentaires traduit plutôt une absence d’effet significatif de l’ANI. Si certains acteurs perdent une partie de leur portefeuille individuel, d'autres gagnent en collectif, remarque cette institution. Le tsunami annoncé par certains n'a donc pas eu lieu.

«L'évolution de l'assiette est portée par un faible nombre d'organismes complémentaires», relève à nouveau le fonds CMU, estimant qu'en dehors des fusions/absorptions, seules trois évolutions (deux à la hausse, respectivement de 175 et 145 millions d'euros, une à la baisse de 126 millions d'euros pour une institution de prévoyance) sont notables.

Le Fonds constate aussi l’ «absence de transfert significatif des mutuelles, dont les portefeuilles sont majoritairement constitués de contrats individuels, vers les institutions de prévoyance en 2015 et 2016». Il ajoute que la part des mutuelles n’a que «très légèrement diminué sur la période (-0,4%), prolongeant une légère baisse régulière observée de longue date».
 

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Complémentaire santé : le marché progresse de 1,3% en 2016

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié