Dépassements d’honoraires : la Mutualité française veut un coup de frein

Dépassements d’honoraires : la Mutualité française veut un coup de frein
Etienne Caniard, président de la FNMF © LUC PERENOM

La Mutualité Française, qui participe aux négociations sur les dépassements d'honoraires dans le cadre de l’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire (Unocam), veut « marquer un coup d'arrêt  à l'évolution des dépassements d'honoraires ». Dans un communiqué diffusé le 12 octobre, elle précise les conditions dans lesquelles elle « peut envisager une signature dans le cadre de l’Unocam ».

Stabiliser les dépassements

Pour la FNMF, « un engagement ferme de la profession médicale à stabiliser l'ensemble des dépassements d’honoraires du secteur 2 est indispensable ». Elle souhaite aussi que l'évolution des dépassements d'honoraires soit « mise sous surveillance ». « Si l'inversion de la tendance d'augmentation des dépassements d'honoraires n'est pas manifeste, la Mutualité Française exigera du gouvernement d'autres mesures, prenant ainsi acte des limites du dispositif conventionnel », peut-on lire dans son communiqué.
Par ailleurs, la Mutualité française apporte son soutien au projet de contrat d’accès aux soins, « en privilégiant la prise en charge par les mutuelles, lorsque leurs contrats la prévoient, des dépassements d'honoraires des médecins signataires du contrat ».

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 30 septembre 2022

ÉDITION DU 30 septembre 2022 Je consulte

Emploi

La Mutuelle Générale

PMO - F/H - CDD

Postuler

STELLIANT

ASSISTANT ADMINISTRATIF PESSAC H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dépassements d’honoraires : la Mutualité française veut un coup de frein

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié