Dépassements d’honoraires : les cliniques privées veulent préciser l’accord du 25 octobre

Dépassements d’honoraires : les cliniques privées veulent préciser l’accord du 25 octobre

La Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), qui regroupe 1100 établissements du secteur privé lucratif, réagit à l’appel à la grève illimitée à partir du 12 novembre lancé par une vingtaine de syndicats médicaux. Tout en se disant « favorable » à l’accord sur les dépassements d’honoraires signé le 25 octobre entre l’assurance maladie, l’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire (Unocam) et trois syndicats de médecins libéraux (CSMF, MG France, SML), Jean-Loup Durousset, président de la FHP, déclare « comprendre le mécontentement des médecins libéraux ».
« Il faut compléter et préciser l’avenant N°8 à la convention médicale (ndr : la désignation officielle de cet accord) », dit-il. La FHP remarque que le temps de la négociation n’a pas permis de faire de la pédagogie, d’où les incompréhensions et incertitudes soulevées par ce texte, en particulier quant au fameux « repère » de 150% pour les dépassements abusifs et aux revalorisations attendues par les praticiens. La FHP souhaite donc que des discussions s’engagent pour dissiper ces tensions.

DES REQUISITIONS POUR LES URGENCES
Les cliniques privées seront les premières touchées par une grève qui promet d’être suivie. Au cours d’une conférence de presse jeudi, les dirigeants de la FHP ont estimé que le mouvement pourrait être suivi par 70% des médecins dans les cliniques en région parisienne et en Rhône-Alpes, et de 30 à70% dans de nombreuses autres régions. Des reports d’intervention ont déjà été prévus pour lundi, mardi et mercredi, tandis que la FHP estime que les agences régionales de santé (ARS) pourraient décider des réquisitions pour les urgences. Le mouvement pourrait faire tâche d’huile dans le public et chez des spécialistes en ville.
La FHP critique aussi une tarification des actes défavorable au secteur privé par rapport à l’hôpital public (en moyenne 22% plus cher), et s’alarme de possibles minorations tarifaires dans le cadre du PLFSS. « Nous nous interrogeons au même titre que les complémentaires santé sur l’évolution des tarifs hospitaliers », déclare Jean-Loup Durousset.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de frais de santé à adhésion obligatoire pour l'ensemble du personnel salarié.

Logidôme - OPH de Clermont-Ferrand

21 mai

63 - CLERMONT FERRAND

Prestation de services chèques au profit de la Banque de France.

Banque de France

21 mai

75 - BANQUE DE FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dépassements d’honoraires : les cliniques privées veulent préciser l’accord du 25 octobre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié