Dépendance : pas de réforme avant la présidentielle

La réforme de la dépendance est belle et bien enterrée. Le gouvernement n’adoptera « pas de nouvelles mesures » visant à revoir le mode de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie avant l’élection présidentielle, a en effet indiqué à l’AFP l’entourage de la ministre de la Solidarité, Roselyne Bachelot. La ministre en charge du dossier avait déclaré en septembre 2011 qu’un point serait effectué au début de l’année 2012, après que François Fillon ait annoncé le 24 août un nouveau report de la réforme dans le cadre du premier plan de rigueur présenté après la crise de la dette.
La mise en oeuvre d’un cinquième risque faisait partie des propositions du candidat Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2007. Stoppé une première fois à la fin 2008, alors que Xavier Bertrand, ministre des Affaires sociales, avait annoncé la sortie d’un projet de loi avant décembre, le chantier avait été relancé par le président de la République, lors de son discours télévisée pour les vœux 2011. Et le 8 févier 2011, Nicolas Sarkozy expliquait, dans l’enceinte du Conseil économique, social et environnemental (Cese), que ce serait « une faute morale d'attendre encore ». Le "grand débat" voulu par les pouvoirs publics s’est notamment décliné, lors du premier semestre 2011, par l’organisation de nombreux forums en région et de quatre groupes de travail.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances 2021/2024.

Ville de St-Nabord

25 octobre

88 - ST NABORD

Assurance Prévoyance Statutaire.

Ville de Panazol

25 octobre

87 - PANAZOL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Dépendance : pas de réforme avant la présidentielle

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié