Des experts formés au risque amiante

Face à l'évolution de la réglementation en matière de protection des personnes pouvant être exposées à l'amiante, la Fédération des sociétés d'expertise (FSE) a mis sur pied une accréditation FSE Amiante.

Plusieurs facteurs ont modifié la donne en matière de sécurité des personnes exposées à l'amiante, parmi lesquelles figurent les professionnels du bâtiment, mais aussi les experts. Après un incendie, un dégât des eaux, une tempête de grêle ayant endommagé les structures d'un bâtiment ou de simples matériaux composant les sols, faux plafonds ou joints, par exemple, des fibres toxiques peuvent se libérer. « Au niveau technique, de nouvelles méthodes de mesure de l'exposition aux fibres d'amiante ont été introduites, conduisant en particulier à supprimer la distinction entre amiante friable et non friable, et modifiant ainsi les normes en vigueur », explique Jean-François Carette, secrétaire de la commission sociale de la Fédération des sociétés d'expertise (FSE).

Le code du travail a évolué pour prendre en compte ces changements et oblige désormais les employeurs à former leurs salariés pouvant être exposés à l'amiante. « Face à ces nouvelles exigences, la FSE a souhaité apporter une réponse commune à la profession. Nous nous sommes rapprochés d'un organisme de formation, le Cesi, pour élaborer un parcours intégrant le tronc commun obligatoire et des cas concrets correspondant à des situations que peuvent rencontrer les experts sur le terrain », indique Jean-François Carette.

Adapter la protection

Le cursus de deux jours a pour objectif de permettre aux experts de repérer les matériaux et les situations à risques, d'utiliser les équipements de protection adéquats (masques et combinaisons) et d'adopter des comportements adaptés au niveau de risques identifiés. À l'issue de la formation, les connaissances des experts sont évaluées aux niveaux théorique et pratique et une accréditation FSE Amiante leur est délivrée. C'est ce document que l'expert devra fournir en cas de contrôle de l'Inspection du travail. Les premières sessions ont démarré en juin, mais la FSE reste mobilisée. « Les normes en vigueur ont été établies principalement en référence au secteur de la construction. Avec un laboratoire spécialisé, nous allons prendre des mesures lors des interventions réalisées par les experts, qui pourront déboucher sur une approche plus précise des risques encourus par la profession », annonce Jean-François Carette.

En parallèle, la FSE poursuit son travail de veille et de sensibilisation de ses adhérents. Car l'évolution de la réglementation a aussi des incidences sur les relations avec les assurés, sur les modalités techniques d'intervention des experts et sur les conditions de traitement des missions que leur confient les assureurs. En effet, les délais et les coûts de gestion risquent de croître si des dispositifs de protection spécifiques s'imposent.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 octobre 2019

ÉDITION DU 11 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de services d'assurances

Ville de Solliès Toucas

14 octobre

83 - Solliès-Toucas

Passation d'un marché d assurance protection sociale des sapeurs pompiers volontair...

SDIS de la Meurthe et Moselle Sce Départ. d'Incendie et de Secours

13 octobre

54 - ESSEY LES NANCY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Des experts formés au risque amiante

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié