Disparition de Jérôme Haas, président de l’Autorité des normes comptables

Disparition de Jérôme Haas, président de l’Autorité des normes comptables
Jérôme Haas. © Pierre Vassal

Nous apprenons le décès de Jérôme Haas, survenu en fin de semaine dernière. Président de l’Autorité des normes comptables (ANC) depuis janvier 2010, il était également membre des collèges de l’Autorité des marchés financiers (AMF), de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF). Il enseignait la régulation financière comme professeur affilié à l’ESCP Europe.

Diplômé de Sciences Po Paris, licencié en droit, il avait rejoint, en 1988, la direction du Trésor à sa sortie de l’ENA. Il y a exercé, à partir de 2002, différentes responsabilités dans le domaine des entreprises (secrétaire dénéral du Ciri, sous-directeur des participations de l’Etat) ; dans le domaine international (administrateur adjoint à la Banque mondiale, secrétaire général du Club de Paris) et dans le domaine de la régulation française et internationale (Financial Stability Board).

Normalisation internationale équilibrée

Dès le début de son mandat, Jérôme Haas avait milité pour une plus grande reconnaissance de l’importance des normes comptables. Il avait souhaité engager l’ANC à promouvoir une normalisation internationale équilibrée, reposant sur des concepts clairs, correctement définis et admis, répondant à une demande économique correctement définie et admise, prenant en compte les modèles économiques sans biais, notamment financier et évaluant ex-ante l’impact des nouvelles normes sur les comptes et sur le comportement et le modèle économique des principaux acteurs. « Jérôme Haas était un serviteur de l'Etat tel qu'on les voudrait tous : il avait décidé de passer sa vie à défendre l'intérêt de son pays, sans restriction » témoigne René Ricol, président et associé fondateur de Ricol Lasteyrie, soulignant combien ce « vrai combattant », de surcroit polyglotte, était un « fabuleux ambassadeur de la France » dans les négociations internationales.

Traduction comptable adéquate de l’assurance

Jérôme Haas appréhendait avec un certain recul le principe de «juste valeur» au cœur des normes IFRS, surtout dans le cas d’un secteur de long terme comme l’assurance, jugeant même comme un «défi considérable» sa traduction comptable adéquate. Une préoccupation qu’il a d’ailleurs portée dans le cadre des négociations autour de la future norme IFRS 4 Phase 2 sur les passifs d’assurance, considérant essentiel de parvenir à ce que «le résultat d’une compagnie d’assurance soit simple, lisible, compréhensible par tous». Le lobbying des assureurs se poursuit sur le sujet auprès de l’IASB, le normalisateur comptable, notamment pour trouver une solution adéquate pour le traitement des contrats participatifs (soit l’essentiel de l’assurance vie française). Le successeur de Jérôme Haas, qui n’est pas désigné à ce stade, aura la lourde tâche de poursuivre ces travaux. L'Argus de l'assurance adresse ses condoléances à ses proches.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 01 octobre 2021

ÉDITION DU 01 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

GESTIONNAIRE INDEMNISATION CADRE H/F

Postuler

Natixis Assurances

CHARGÉ D’ÉTUDES ACTUARIELLES INVENTAIRE EPARGNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Masque et Cartes Vitale.

GIE SESAM VITALE

28 septembre

72 - GIE SESAM VITALE

Systèmes ouverts et non-sélectifs de référencement et de financement (SONS) destiné...

Agence du Numerique En Santé

28 septembre

75 - AGENCE DU NUMERIQUE EN SANTE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Disparition de Jérôme Haas, président de l’Autorité des normes comptables

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié