Du mouvement à la Mutualité française

Du mouvement à la Mutualité française
Le siège de la Mutualité française, rue de Vaugirard, à Paris. La première fédération mutualiste va connaître un changement de président et une réforme de son fonctionnement.

La première fédération des mutuelles santé, qui doit changer de président à la fin du mois de juin, enregistre une série de départs.

Le 23 juin prochain, l’assemblée générale de la Mutualité française devrait élire un nouveau président à la tête du premier mouvement mutualiste français. Seul candidat officiellement déclaré, Thierry Beaudet, président de la MGEN, devrait normalement succéder à Etienne Caniard, qui n’a pas souhaité se représenter pour un nouveau mandat. Mais cette assemblée générale devrait également entériner une réforme de la Mutualité française, qui prévoit notamment de redimensionner les services de la fédération dans un contexte de forte concentration des mutuelles.

Des mutuelles aux assureurs mutualistes

C’est dans ce contexte que la Fédération de la Mutualité française connaît une série de départs. Isabelle Millet, qui était directrice des affaires publiques, vient ainsi d’intégrer CNP assurances, et plus précisément la BU protection sociale et services dirigée par Magaly Siméon.
Cornelia Federkeil-Giroux, responsable des affaires européennes de la Mutualité française depuis de nombreuses années, a pour sa part rejoint la toute nouvelle Association des assureurs mutualistes (AAM). Elle y occupe le poste de secrétaire général adjoint aux côtés de Anne Mounolou, secrétaire générale, qui vient également de l’univers des mutuelles santé, puisqu’elle a notamment dirigé la Fédération nationale de la mutualité interprofessionnelle (FNMI).

Départ vers Harmonie mutuelle

Camille Brouard, actuel conseiller technique du président de la FNMF, devrait lui rejoindre Harmonie mutuelle afin de travailler aux côtés de Catherine Touvrey. L’actuelle directrice générale déléguée devrait prendre la direction générale de la première mutuelle française, à la suite de l’assemblée générale des 27 et 28 juillet, succédant à François Venturini qui prendra la direction générale du nouveau groupe MGEN-Istya-Harmonie.
Enfin Louisa Renoux, responsable de mission en charge du pilotage des risques, devrait intégrer l’Union mutualiste de groupe constituée par les mutuelles professionnelles Adréa, Apreva et Eovi MCD Mutuelles. Une UMG dirigée par Emmanuel Roux, qui était encore voilà quelques semaines… directeur général de la Mutualité française.

Emploi

BNP PARIBAS

Architecte IT H/F

Postuler

CIBLEXPERTS

Expert RC construction ou mécanique H/F

Postuler

ADECCO GS

Gestionnaire Sinistres (H/F)

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance à l'établissement annuel des comptes consolidés de l'Institut Mines-Télécom

Institut Mines Télécom

22 août

75 - INSTITUT MINES-TELECOM

Souscription des contrats d'assurance.

Communauté d'Agglomération Roissy Pays de France

22 août

95 - ROISSY EN FRANCE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Du mouvement à la Mutualité française

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié