E. Verhaeghe : « Je ne me laisserai pas intimider »

E. Verhaeghe : « Je ne me laisserai pas intimider »

Suspendu de ses fonctions, Eric Verhaeghe, directeur des relations sociales de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) est convoqué mardi prochain, à un entretien dans le cadre de la procédure disciplinaire engagé par son employeur. C’est au terme de celui-ci que des sanctions pourraient être prises, sachant que la FFSA lui reproche des « déclarations et des actes en contradiction avec ses fonctions ». Eric Verhaeghe a rendu public le 12 janvier dernier sa démission de la présidence de  l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) et de tous les mandats exercés au titre du Medef, en pointant des divergences de fond avec l’organisation patronale sur le paritarisme.

La FFSA déplore une « initiative personnelle » qui ne l’engage absolument pas et affirme ne pas avoir été au courant des intentions d’Eric Verhaeghe. Ce que ce dernier contredit vivement : « J’ai écrit à Bernard Spitz fin novembre pour lui expliquer mes désaccords avec les positions qu’on me demandait d’endosser dans mes mandats » et le président de la FFSA « m’a expressément demandé de rester à la FFSA en minimisant les points de désaccord ». Et le directeur des affaires sociales  d’expliquer avoir été convoqué  par Jean-François Lequoy, délégué général de la FFSA, le 16 décembre à la suite d’une interview dans le journal Les Echos où le président de l’Apec avait déclaré que "le Medef incarnait l’immobilisme brejnevien" : « Jean-François Lequoy m’a indiqué qu’il s’agissait d’un litige entre le Medef et moi, qu’il n’avait pas à en connaître les détours et que ce n’était pas l’affaire de la FFSA ».
Bref, Eric Verhaeghe laisse donc entendre que la FFSA n’aurait rien fait pour aller à l'encontre d'une décision plutôt génante pour la Medef. « Je ne me laisserai pas démonter par des manœuvres d’intimidation », prévient-il, alors que son ouvrage « Jusqu’ici tout va bien » connaît un très bon début en librairie. De son côté, la FFSA dément tout soutien implicite ou explicite. Reste à savoir comment cet épisode sera perçu par l'organisation patronale et les adhérents de la FFSA, à quelques mois du renouvellement de son président.

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

E. Verhaeghe : « Je ne me laisserai pas intimider »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié