[DOSSIER] C’était en 2015 : une élection riche en débats pour [...] 5/8

Elections Agéa : deux programmes qui rivalisent d'idées

Elections Agéa : deux programmes qui rivalisent d'idées
© dr

C’est inédit dans l’histoire d’Agéa : deux candidats briguent la présidence de la fédération nationale des syndicats des agents généraux. Une situation qui a le mérite d’ouvrir le débat et de susciter moult propositions sur des sujets importants pour l’organisation et l’ensemble de la profession.

Ce qui s’apparente tous les trois ans à une formalité aura, le 10 juin, caractère d’événement pour les agents généraux. Leurs représentants, amenés à élire le président et les membres du comité directeur de leur fédération, Agéa, auront pour la première fois le choix entre deux listes.

L’une est emmenée par Patrick Evrard, actuel président adjoint. Elle s’inscrit « dans la continuité du programme d’Hervé de Veyrac », qui a décidé de ne pas briguer de second mandat. « Continuité » ne signifiant pas pour le candidat « s’installer dans le fauteuil de son prédécesseur et ne rien faire, mais continuer à construire à partir du savoir-faire de la fédération ».

L’autre liste est conduite par Michel Picon, lui aussi président adjoint dans l’équipe sortante, qui avait déjà manifesté des velléités de se présenter à la tête de la fédération en 2012. Il a placé sa campagne sous le thème du « changement », avec pour ambition de « changer la donne » et d’instaurer « une autre méthode et un nouveau style ». Il s’est parfois montré critique envers ses prédécesseurs, y compris celui qu’il a accompagné ces trois dernières années. Ce qui a conduit deux membres du comité directeur à exprimer leur surprise dans une lettre ouverte.

Le début de la campagne, qui s’annonçait tendu, prend à présent une tournure plus constructive, maintenant que les équipes sont constituées et que les programmes se précisent. Dans les deux camps, des propositions émergent, qui seront précieuses pour la fédération, quel que soit le résultat du scrutin. Zoom sur quelques pistes explorées par les deux équipes.

Dialoguer et fédérer

Favoriser les échanges est un thème commun aux deux candidats. Il s’applique aux instances de la fédération comme à ses parties prenantes. Patrick Evrard veut introduire davantage de concertation entre les composantes d’Agéa – syndicats de sociétés, chambres locales et régionales – afin de faciliter les échanges et les synergies. Introduction de nouveaux outils et création de groupes de travail font partie de ses propositions.

Donner la parole et favoriser les débats au sein de l’organisation : un sujet dont s’est aussi emparé Michel Picon. Pour lui, il est crucial, en parallèle, de « rétablir le dialogue avec la FFSA » et de dépasser le « complexe d’Œdipe » de la fédération. « Il faut assumer notre statut singulier et le lien étroit que notre mandat créé avec les compagnies. » Travailler davan­tage en concertation avec la Fédé­ration française des sociétés d’assurances en veillant à préserver l’indépendance des agents permettra de mieux défendre et faire avancer la profession, selon Michel Picon, qui regrette qu’aucun accord constructif n’ait été élaboré avec les représentants des assureurs depuis 2006, année de la signature de la déclaration commune FFSA-Agéa.

Anticiper et construire

Les récentes évolutions législatives et les décisions imposées par certaines compagnies à leur réseau ont mis en évidence l’importance du travail de veille et de prospective. Favoriser les échanges avec les syndicats, comme le proposent les deux candidats, permettra de mieux détecter ce qui se passe sur le terrain. Tous deux s’accordent aussi pour dire que la fédération doit davantage anticiper les chan­gements et être une force de proposition.

Débats et groupes de travail sur la rémunération, le numérique, l’assurance de personnes ou encore la taille des agences figurent au programme de Patrick Evrard. Sur la question du numérique, « qui impose d’in­venter un nouvel espace de services, notre objectif est de travailler avec les syndicats à une position commune sur le fonctionnement de l’agence de demain que nous pourrions défendre auprès des compagnies et de la FFSA », explique-t-il.

De son côté, Michel Picon propose de créer au sein d’Agéa des commissions pour travailler avec toutes les instances sur les mutations à venir et d’ouvrir les portes de la fédération à des tiers pour nourrir ces réflexions.

Agir et accompagner 

Les deux candidats entendent porter la parole de la profession devant les acteurs économiques, politiques et législatifs, en France mais aussi en Europe, où se décident de nombreuses mesures importantes pour la profession. Des divergences existent sur la forme et les moyens de ces actions. Pour Patrick Evrard, il s’agit de renforcer la présence d’Agéa au sein du Bipar, l’orga­nisation européenne qui fédère différentes familles d’intermédiaires, d’encourager les dis­cussions sur des sujets d’actualité, voire d’élaborer des chartes communes, sur le numérique notamment.

Outre le renforcement du dialogue avec la FFSA qui peut aider à peser dans les débats, Michel Picon propose de créer une fédération européenne des agents généraux afin de mieux défendre les spécificités du métier.

Les deux candidats mettent aussi l’accent sur l’accompagnement des agents, notamment des nouveaux entrants dans la profession et des syndicats de société. « Tous n’ont pas les mêmes moyens », souligne Patrick Evrard, qui veut mettre à leur disposition « aide juridique, matérielle, voire financière ».

Valoriser et faire savoir

En matière de promotion de la profession, Patrick Evrard s’engage dans la voie de son prédécesseur, avec des opérations telles que le Salon de l’assuré ou le partenariat avec France Bleu, actions qui seront renforcées avec la participation d’agents à un « groupe de communication permanent » et la diffusion de kits de promotion prêts à l’emploi.

Pour Michel Picon, la valorisation de la profession doit associer davantage les compagnies et contribuer à renforcer les rangs de la profession, dont l’effectif ne cesse de diminuer. « Je ne me résous pas à être spectateur de notre déclin. Ce modèle de distribution est performant, protecteur pour le consommateur et sécurisant pour l’agent dans un contexte réglementaire qui ne cesse de se renforcer. Il a tout pour intéresser d’autres acteurs du secteur de l’assurance ou de la finance, à condition de le faire savoir », déclare-t-il.

À l’issue du scrutin du 10 juin 2015, l’une de ces deux équipes composera le comité directeur

1. Patrick Evrard

  • 57 ans, agent général Gan Assurances depuis 1988 à Rouen.
  • Président adjoint d’Agéa chargé des questions européennes depuis 2012.
  • Entre 1996 et 2010, il a occupé plusieurs fonctions au Snagan, le syndicat des agents Gan Assurances, qu’il a présidé pendant six ans.
- Son équipe :
  • Laurent Boulangeat – Generali – Haute-Savoie.
  • Emmanuel Gaboriau – Axa – Gironde.
  • Gilles Lepeytre – MMA – Seine-Saint-Denis.
  • Karine Mortaigne – Mutuelle de Poitiers – Calvados
  • Bruno Pelissier – Allianz – Bouches-du-Rhône.

2. Michel Picon

  • 59 ans, agent général Axa depuis 1979 au Grau-du-Roi (Gard)
  • Président adjoint d’Agéa et président du Groupement européen des intermédiaires d’assurance (GEIA, courtage accessoire) depuis 2012. Siège à l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) et au Comité consultatif du secteur financier (CCSF).
  • Entre 1998 et 2013, il a occupé diverses fonctions à Réussir (ex-Interaxa), le syndicat des agents Axa, qu’il a présidé pendant six ans.

- Son équipe :

  • Maryse Boino – MMA – Alpes-Maritime
  • Marie Candau – Aréas Assurances – Pyrénées-Atlantiques
  • Jean-Yves Erard – Allianz – Puy-de-Dôme
  • Guy Geoffroy – Swiss Life – Nord
  • Thierry Sevoz – Generali – Yvelines.
     

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

CHARGE DE CONTENU MARKETING -(H/F)-CDD

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Elections Agéa : deux programmes qui rivalisent d'idées

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié