[DOSSIER] C’était en 2015 : une élection riche en débats pour [...] 3/8

Elections Agéa : Michel Picon ouvre le débat sur le rôle de la fédération

Elections Agéa : Michel Picon ouvre le débat sur le rôle de la fédération
Michel Picon, président adjoint d'Agéa et candidat à la présidence de fédération.

Dans sa première « lettre programme », Michel Picon, l’un des deux candidats à la présidence de la fédération nationale des syndicats d’agents généraux (Agéa), se démarque de ses prédécesseurs en affichant sa volonté de réformer l’organisation professionnelle.

A travers le courrier qu’il a adressé il y a quelques jours aux représentants des agents généraux qui seront amenés le 10 juin 2015 à élire le prochain président de leur fédération Agéa, Michel Picon s’affiche en candidat de la rupture.

Dans sa première « lettre programme », le candidat qui sera opposé à Patrick Evrard fait un état des lieux préoccupant de la profession et dresse en creux un bilan sévère de l’action de ses prédécesseurs ces dix dernières années.

Une profession à redynamiser

En une décennie, l’effectif de la profession s’est réduit de 10% alors que le marché de l’assurance a progressé de 20%, rappelle Michel Picon. « Face à ce constat économico-social, votre fédération a sereinement continué d’administrer la lente dégradation de notre profession sans vraiment se préoccuper du risque sur nos régimes de retraite et de prévoyance et sur l’avenir de notre profession », écrit l’actuel président adjoint d’Agéa. « Pour ma part, je ne me résous pas à continuer d’être spectateur de notre déclin. »

Travail collaboratif et prospectif

Redevenir acteur passe, selon lui, par une rénovation de la fédération, que ce soit sur le plan de son organisation, et des relations avec ses parties prenantes. « Nous devons nous exprimer publiquement sur tous les grands sujets d’évolution de notre métier (…) mais pour être efficace cette parole, ne doit pas être monolithique, parfois autoritaire comme souvent aujourd’hui. Elle doit être le fruit d’un débat fédéral », précise-t-il.

Pour travailler de manière constructive, Michel Picon propose de créer au sein d’Agéa, des commissions dans lesquelles toutes les composantes de la fédération seraient représentées, commissions qui seraient chargées de mener des réflexions et des études prospectives sur les enjeux et les changements auxquels sont confrontés les agents généraux.

Renouer le dialogue avec la FFSA

Michel Picon constate par ailleurs que le dialogue avec la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) a été rompu et que depuis 2006, année de la signature de la déclaration commune Agéa-FFSA rappelant les fondamentaux du métier d’agent général, aucun texte n’a été signé pour faire évoluer la profession alors que le secteur de l’assurance a fortement changé.

Sans renier l’indépendance des agents, ni les liens spécifiques qui les lient aux compagnies, Michel Picon estime qu’il est « indispensable » de renouer le dialogue avec la FFSA.

Le candidat à l’élection du 10 juin 2015 devrait annoncer le nom de quelques uns de ses colistiers prochainement.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 21 janvier 2022

ÉDITION DU 21 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

CHARGE DE CONTENU MARKETING -(H/F)-CDD

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Elections Agéa : Michel Picon ouvre le débat sur le rôle de la fédération

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié