Emmanuel Macron, nouveau ministre de l’Economie

Emmanuel Macron, nouveau ministre de l’Economie
Emmanuel Macron remplace Arnaud Montebourg au ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique. © © Présidence de la République - S.Ruet

C’est l’ancien conseiller économique de François Hollande, le tout jeune Emmanuel Macron, 36 ans, qui remplace Arnaud Montebourg au ministère de l’Economie dans le gouvernement Valls II. Pas de bouleversement aux ministères des Finances et des Affaires sociales.

Le secteur de l’assurance a un nouvel interlocuteur au gouvernement. A la suite du remaniement ministériel, provoqué par la démission du Premier ministre Manuel Valls, finalement reconduit dans ses fonctions par le président de la République, c’est Emmanuel Macron, qui a été nommé ministre de l’Economie et du Numérique. Agé de 36 ans, cet inspecteur des Finances aux études brillantes – lycée Henri IV, Sciences po, ENA , DEA de philosophie -  exerçait jusqu’en juin dernier, les fonctions de secrétaire général adjoint de l’Elysée.

Ni socialiste, ni élu

A ce titre, Emmanuel Macron était en fait le conseiller économique du président de la République. Ce fils de médecin, originaire d’Amiens, a rencontré François Hollande en 2006, via Jean-Pierre Jouyet, et il s’est engagé à ses côtés lors de la campagne présidentielle, alors qu’il a rejoint entre temps la banque d’affaires Rothschild. Bref, avec ce choix, François Hollande et Manuel Valls ont retenu un homme ni élu, ni membre du Parti socialiste, mais qui partage totalement la ligne économique de l'exécutif, en quelque sorte l’anti-thèse d’Arnaud Montebourg.

Le Medef serait, selon les commentateurs, visiblement satisfait de cette nomination. Et dans une interview paru, hier dans le journal Le Monde, avant l'annonce du nouveau gouvernement, Henri de Castries, pdg d'AXA, critique tous ceux, donc l'ancien ministre de l'Economie, qui s'en prennent à la politique d'Angela Merkel : «Il faut arrêter ce combat contre les moulins à vent. Notre ennemi, ce n'est pas l'Allemagne, c'est nous mêmes.»

Bercy toujours coupé en deux

Contrairement à certaines informations, la scission de Bercy est bien maintenue puisque Michel Sapin demeure ministre des Finances et des Comptes publics, avec toujours pour secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert. Continuité également d’ailleurs pour les deux secrétaires d’Etat rattachés au ministre de l’Economie, Carole Delga (Commerce, Artisanat, Economie solidaire) et Axelle Lemaire (Numérique).

Attributions élargies pour Marisol Touraine

Pas de rupture non plus du côté du ministère des Affaires sociales et de la Santé. Si ce n’est que sa titulaire, Marisol Touraine, voit ses attributions élargies aux Droits des femmes. Et c’est pourquoi un secrétariat d’Etat aux Droits des femmes, attribué à Pascale Boistard, députée PS de la Somme, vient compléter les deux secrétariats d’Etat existants : Laurence Rossignol demeure chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, alors que Ségolène Neuville conserve l’action en faveur des personnes handicapées et la lutte contre les exclusions.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 28 janvier 2022

ÉDITION DU 28 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE D'AFFAIRES EN ASSURANCES COLLECTIVES - F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Accord-cadre prestations de consultation juridique, de veille juridique, de rédacti...

CARL - Communauté d'Agglomération la Riviera du Levant

26 janvier

971 - LE GOSIER

Fourniture de titres-restaurant.

CIG Petite Couronne

26 janvier

93 - PANTIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Emmanuel Macron, nouveau ministre de l’Economie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié