Encore des freins au développement des enseignes de services à la personne

« Toutes les enseignes ne sont pas encore à l’équilibre, mais elles ont toutes amélioré leur rentabilité par rapport à 2008 », a déclaré Bruno Arbouet, directeur général de l’ANSP (Agence nationale des services à la personne), lors de la présentation, jeudi 6 mai, du bilan des enseignes de services à la personne. Le nombre d’appels reçus progresse de 15%, et les demandes de prestations immédiates de 2%. Le nombre d’abonnés des enseignes à quant à lui augmenté de 105% par rapport à 2008. Mais plusieurs difficultés freinent encore leur développement : entre autres, les Français, qui sont peu enclins à payer les prestations de mise en relation, et des prestataires mis en difficulté avec la crise. Parmi les projets de l’Association des enseignes de services à la personne (AESP), la création d’un dispositif centralisé de contrôle de la qualité des prestataires.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations bancaires pour la gestion quotidienne des opérations bancaires et compt...

Office Public de l'Habitat (OPH) de Vitry-sur-Seine

21 septembre

94 - Vitry-sur-Seine

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Encore des freins au développement des enseignes de services à la personne

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié