Expertise – Certification – Formation : Des qualifications en perpétuelle évolution

Les dispositifs de formation et de certification pilotés par la Compagnie des experts agréés s'enrichissent pour tenir compte des évolutions qui touchent la profession.

Les experts seront-ils soumis aux obligations de formation prévues dans le projet de réforme de la directive sur l'intermédiation en assurance ? La question reste ouverte, mais plusieurs rapports publiés dans le cadre du débat parlementaire européen laissent penser que les professionnels de la gestion de sinistre ne seront pas inclus dans le champ d'application du texte.

Quelle que soit l'issue des débats, ce dossier s'ajoute à d'autres signaux en faveur d'une régulation de la profession au niveau européen, confortant la Compagnie des experts agréés (CEA) dans ses actions vers la formation continue. Ces prochains temps, le syndicat professionnel des experts en dommages aux biens et en responsabilité civile va ainsi apporter plusieurs nouveautés à son dispositif. La certification Expert évaluateur et d'assurance (EEA), élaborée avec le Centre national de prévention et de protection (CNPP), va ainsi s'enrichir d'une nouvelle spécialité destinée à valider les compétences des experts vol.

UNE CERTIFICATION À DIMENSION EUROPÉENNE
  • Depuis 2000, 260 experts ont obtenu la certification EEA (pour 657 candidats) et 130 (pour 272 candidats) l'une de ses déclinaisons par spécialité introduites entre 2004 et 2012.
  • La certification EEA est reconnue par la Fédération européenne des experts (FUEDI) pour l'obtention du diplôme d'expert européen (ELAE, European loss adjusting expert).

 

Formés par leurs pairs

La certification, qui devrait se concrétiser en 2014, comportera deux qualifications distinctes, l'une portant sur le vol de marchandises, l'autre sur le vol d'objets de valeur. Cette reconnaissance s'ajoutera au cursus généraliste créé en 2000 et aux cinq spécialités existantes : bâtiment et génie civil, matériels et installations, préjudices immatériels et marchandises, plaisance, dommages agricoles. Ces certifications sont délivrées à l'issue d'une formation, sous réserve de réussite aux examens écrits et oraux. En outre, les experts sont tenus de suivre régulièrement des cursus complémentaires pour maintenir leur certification.

Autre projet pour 2013, « la création d'un titre d'analyste en recherche de causes, qui sera proposé aux personnes disposant de huit ans d'expérience professionnelle, dont cinq en expertise, précise Yves Legoux, président de la CEA. Cette nouvelle reconnaissance sera délivrée après formation et présentation d'un dossier portant sur un cas concret devant un jury d'assureurs, d'industriels et d'experts. »

Près de quarante adhérents du syndicat sont impliqués au quotidien dans la formation de leurs pairs, un partage de connaissance que le président de la CEA juge essentiel : « Les cas concrets, les expériences vécues sont irremplaçables pour progresser. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché Assurance Complémentaire Santé.

MSA de Lorraine

22 mai

54 - VANDOEUVRE LES NANCY

Marché Assurances.

Métropole du Grand Nancy Direction des Finances

22 mai

54 - NANCY

Marché de domiciliation bancaire.

COURBEVOIE HABITAT

22 mai

92 - COURBEVOIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Expertise – Certification – Formation : Des qualifications en perpétuelle évolution

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié