Financement de l'économie : la charte «euro PP» officiellement lancée

Financement de l'économie : la charte «euro PP» officiellement lancée
Pascal Guittet Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics

Après les fonds Novo et l'eurocroissance, les placements privés, dont la charte a été officiellement lancée ce mercredi 30 avril à Bercy, ajoutent un outil à la panoplie à la disposition des assureurs pour financer l'économie. Une extension des fonds de prêts type Novo aux mutuelles et institutions de prévoyance a aussi été évoquée. 

La désintermédiation du financement des entreprises se poursuit. Dévoilée en février dernier, la charte «euro PP» sur les placements privés a été officiellement lancée à Bercy ce mercredi 30 avril en présence de Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, et de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France. Cette charte, à laquelle adhère une dizaine d’institutions et associations professionnelles dont la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (Gema), fournit un cadre standard pour le financement des entreprises de taille intermédiaire (ETI) par des placements privés.

«Cette collaboration pragmatique entre tous les acteurs financiers permet d'offrir à de nombreuses entreprises, et notamment aux ETI et aux PME, une importante source de financement alternative. Les opérations "Euro PP" participent ainsi au soutien du retour à la croissance», s'est félicité Bernard Spitz, président de la FFSA, dans une déclaration transmise à l'AFP.

Déjà 7 Md€ d'encours pour les placements privés

Tout en rappelant la nécessité de la mise en place d’un cadre pour «éviter un développement anarchique» et pour en maîtriser les risques, Michel Sapin a souligné le succès spectaculaire de cette nouvelle forme de financement qui, en à peine 18 mois d’existence, avait déjà atteint 7 Md€ d’encours fin 2013.

Vers une extension des fonds de prêts de type "novo" aux mutuelles et IP

Le ministre des Finances a également rappelé les initiatives récentes pour le financement de l’économie comme le contrat d'assurance vie eurocroissance ou encore la réforme du code des assurances du 2 août 2013 qui permet aux assureurs d’investir dans des sociétés non cotées via des fonds de prêts et qui s’est concrétisée par les fonds Novo. Michel Sapin a rajouté qu’il souhaitait «aller plus loin» et promouvoir «son extension aux mutuelles et institutions de prévoyance». Pour mémoire, les codes de la mutualité et de la sécurité sociale n'ont pas été réformés sur ce point, empêchant ainsi les mutuelles et les institutions de prévoyance d'investir dans des fonds de prêts.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Financement de l'économie : la charte «euro PP» officiellement lancée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié