[DOSSIER] Association française de l'assurance : FFSA et Gema à [...] 5/8

Gema : des résultats 2014 satisfaisants qui rendent le groupement très «AFAble»

Gema : des résultats 2014 satisfaisants qui rendent le groupement très «AFAble»
Le Gema présentait, ce mardi 3 mars au matin, ses résultats pour 2014.

Une augmentation significative du nombre de sociétaires, une croissance en assurances de biens et de responsablité supérieure à celle du marché et des performances notables en assurance vie : le Gema a de quoi être fier de son année «commerciale» 2014 et commence l'année 2015 avec trois nouveaux adhérents et un poids renforcé à l'heure de l'union au sein de l'Association française de l'assurance (AFA).

«S’il est trop tôt pour préjuger de ce que sera l’AFA, le point qui me semble important est la préservation en son sein d’un pôle mutualiste, car il y a des sujets spécifiques aux mutuelles. Or, ce pôle a plutôt vocation à se structurer autour du Gema, qui a d’ailleurs été renforcé par l’accueil de trois nouveaux adhérents : Groupama, MACSF et Le Conservateur» : les propos introductifs à la traditionnelle conférence des résultats 2014 visent immédiatement le projet de l’union syndicale autour de l’AFA. En commençant ainsi, l’intention de Pascal Demurger, président du Gema, n’était pas a priori de forcer l’importance du message, mais plutôt de satisfaire Bernard Spitz, président de la FFSA, dont la présence illustrait l’union, mais dont l’agenda limitait le temps de présence au siège de la Maif, où se tenait la conférence de presse. Néanmoins, le reste de la réunion a bien démontré qu’au Gema comme à la FFSA, ce projet est roi.

Les trois travaux de l’AFA

Au sein de l’AFA, depuis ce mois de février 2015, cinq commissions (Assurances de biens et de responsabilité, assurances de personnes, affaires sociales, numérique et développement durable) sont en ordre de marche, les présidents et vice-présidents étant définitivement nommés. Il n’en restait qu’un à désigner, et c’est chose faite depuis ce matin, puisqu’Arnaud Chneiweiss, secrétaire général du Gema, a annoncé la nomination de Renaud Berrivin, responsable de la RSE d’IMA, en tant que vice-président de la commission développement durable aux côtés de la présidente, Dorothée de Kermadec-Courson, directrice de la conformité, du contrôle interne et du développement durable de CNP Assurances.

Outre la constitution de ces cinq commissions, l’AFA avance également vers la création d’un médiateur unique, incité dans cette démarche par la réglementation européenne. Ainsi, d’ici l’été, le nouveau service unique de la médiation devrait compter une vingtaine de personnes… Reste à désigner le médiateur.

Enfin, concernant la prévention, les présidents respectifs d’Assureurs prévention et de Gema Prévention, Nicolas Moreau, PDG d’Axa France, et Patrick Jacquot, PDG de l’Assurance mutuelle des motards, travaillent au rapprochement des deux associations.

La FNMF et le poids mutualiste

Des travaux en cours qui démontrent une volonté commune d’avancer rapidement dans la voie de l’union, mais aussi d’équilibrer les forces en présence. Ainsi, chacun fait appel aux absents et en particulier à la FNMF. «La main est tendue vers la FNMF», affirme Pascal Demurger, qui s’empresse de préciser qu’une main tendue n’est pas forcément immédiatement saisie. Une façon de dire que les mutuelles santé ont d’autres sujets chauds à traiter (ANI, refonte du code…), mais aussi de souligner que «tout le monde au sein de la FNMF n’est pas forcement convaincu de la nécessité d’être à l’AFA».

De son côté, Bernard Spitz précise que l’union ne pourra jamais se faire sans confiance. Une confiance qui se construit et qui s’exprime, par exemple, par sa présence au congrès de la FNMF de Nantes comme à celui de Nice, «étant le premier président de la FFSA à y être invité», précise-t-il.

Croissance : le Gema fait mieux que le marché

Il n’empêche, l’Association française de l’assurance et ses projets semblent belle et bien aujourd’hui supplanter dans l’actualité du Gema l’annonce des résultats commerciaux. Et de passer rapidement sur les quelque 360 000 sociétaires supplémentaires acquis en 2014, les 13,3 Md€ de chiffre d’affaires réalisé en assurances de biens et de responsabilité, en hausse de 2,3 % (soit 0,8 point de plus que le marché), et les 10,1 Md€ en assurances de personnes en hausse de 8%, essentiellement portée par l’assurance vie, qui engrange 9,5 Md€ de collecte brute (+11%) et affiche 2,9 Md€ de collecte nette (+70%).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Gema : des résultats 2014 satisfaisants qui rendent le groupement très «AFAble»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié