Gestion d’actifs : les placements privés ont décollé en 2014

Gestion d’actifs : les placements privés ont décollé en 2014
Les fonds Novo (ici lors de leur lancement à Bercy en octobre 2013) ont ouvert la voie aux placements privés.

Avec 1,7 Md€ investis en dettes obligataires en 2014, le marché du placement privé pour les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises a fait un bond spectaculaire de +50% en 2014.

Réforme du code des assurances et du code de la mutualité, fonds Novo, charte EuroPP…  Tous ces évènements intervenus en 2013 et 2014 ont fait littéralement décoller le marché des placements privés pour financer les PME et ETI françaises. En 2014, sur les 4,8 Md€ investis dans les PME-ETI via la bourse et les marchés de prêts (+80% sur 2013), le placement privé, pratiquement inconnu en 2012, représente 1,75 Md€, selon le 4e rapport de l’Observatoire du financement des entreprises par le marché. Ces dettes obligataires émises par 38 ETI et 3 PME enregistrent une hausse de 50% sur un an, «alors que le crédit bancaire est quasiment resté stable», constate Thierry Giami, président de l’Observatoire.

Fonds Novo : 574 M€ dans 20 entreprises en 2014

Les deux fonds Novo lancés en octobre 2013 représentent près d’un tiers de ces quelque 1,8 Md€. Rendus possible à la suite de la réforme du code des assurances d’août 2013 autorisant les assureurs à investir jusqu’à 5% de leur capital dans des entreprises non cotées, ces fonds de prêts à l’économie ont investi 574 M€ dans 20 entreprises en 2014. «Le marché s’est approprié rapidement ce nouvel outil d'investissement», estime Thierry Giami également l’un des instigateurs des fonds Novo.

Un taux de 4,11% sur 6,9 ans en moyenne

Il reste cependant encore la moitié à investir, les fonds Novo se montrant très sélectifs dans leur choix d’entreprises : «En démarrage de marché, nous tenions à avoir des entreprises solides, car la moindre défaillance aurait un impact très important sur son avenir», justifie le président de l’Observatoire. A l’inverse, les assureurs en quête de rendement ont été rapidement séduits pour investir dans des placements obligataires plus rémunérateurs que les fonds souverains dont les rendements sont actuellement au plus bas. Selon l’Observatoire, en 2014, le taux moyen de ces placements privés s’est élevé à 4,11% sur une durée moyenne de 6,9 ans.  

Emploi

KAPIA RGI

DVELOPPEURS ANGULARJS H/F

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Gestion d’actifs : les placements privés ont décollé en 2014

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié