L’Afpen, c’est fini !

L’Afpen, c’est fini !

Les adhérents de l’Association française professionnelle de l’épargne retraite (Afpen), réunis le 29 juin en assemblée générale, ont voté sa dissolution. Créée en 1996, cette association, qui compte parmi ses membres, des grandes entreprises (GDF-Suez, Lafarge...), des assureurs (Axa, Generali, Allianz, Suravenir, Aviva...), des mutuelles (UMR...), des groupes de protection sociale (Malakoff-Médéric, ProBTP...) et des organisations professionnelles (CTip, FFSA, AFG...), avait comme ambition de développer les dispositifs d’épargne retraite en France.

Chute du nombre d'adhérents

Alors qu’elle vivait uniquement des cotisations de ses adhérents, elle a vu leur nombre sensiblement diminuer. De 150 dans les années 90, ils sont passés à moins de 70. Le paiement d'une « retraite chapeau » à son ancien délégué général, Vincent Vandier, aurait également plombé les comptes de l’association. Un plan de restructuration avait déjà été adopté le 14 décembre 2011, prévoyant le licenciement de deux des trois permanents. Les adhérents ont visiblement estimé qu’il n’était pas suffisant.

Désaffection des entreprises

Surtout, nombre de grandes entreprises adhérentes estiment que l’association n’a plus lieu d’être depuis la loi Fillon, qui a instauré le Perco et le Perp, et la loi Woerth, qui favorise le développement de l’épargne retraite. Lionel Tourtier, le délégué général de l’Afpen devenu le seul permanent, va être licencié pour motif économique. C’est Michel Le Boëdec, le président de l’Afpen, par ailleurs directeur adjoint des ressources humaines de GDF-Suez, qui va s’occuper de la liquidation de l’association.

Nouvelle association

Sous l’impulsion de Michel Le Boëdec et de Lionel Tourtier, une nouvelle association de défense de l’épargne longue devrait voir le jour. Ce projet, qui a reçu le soutien d’assureurs, du Ctip et de la FFSA, devrait être présenté le 5 juillet. L’objectif est de lancer officiellement l’association en octobre au moment des examens du projet de loi de finances (PLF) et du projet de loi de financement pour la Sécurité sociale (PLFSS). Cette association se voudra moins professionnelle et plus grand public que l’Afpen pour pouvoir davantage peser dans le débat politique. Un baromètre sera ainsi mis en place pour mesurer l’adhésion des Français à l’épargne longue et leurs comportements face à ce type de produits (notamment les sorties en rentes).

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 29 janvier 2021

ÉDITION DU 29 janvier 2021 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance des risques statutaires pour les collectivités et établissements affili...

Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Nord

26 janvier

59 - CGFPT

Location financière de biens matériels et immatériels C2007.

MIPIH Midi Picardie Informatique Hospitalier

26 janvier

31 - TOULOUSE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L’Afpen, c’est fini !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié