L'avenir de la nouvelle CSCA entre les mains des courtiers d'Ile-de-France

L'avenir de la nouvelle CSCA  entre les mains des courtiers d'Ile-de-France

Le Sycarif ne s'est pas encore décidé à convoquer ses membres pour une assemblée générale extraordinaire venant acter ou non sa venue dans la nouvelle union syndicale de la Chambre syndicale des courtiers d'assurances (CSCA). Résultat : toutes les conditions pour entériner le projet d'union syndicale de la nouvelle chambre ne sont pas encore réunies.

Même si les représentants de l’actuelle chambre syndicale des courtiers d’assurances (CSCA) laissaient entendre, ce lundi, que l’Union syndicale était quasiment acquise, la tâche était finalement plus compliquée qu’il n’y paraissait. En effet, le syndicat parisien du Sycarif manque encore aujourd'hui à l’appel. Malgré des pourparlers qui ont eu lieu ce mardi 2 décembre, lors du conseil national, entre les pro-unions et les représentants du syndicat d'Ile-de-France, rien est encore acté.

accord du Sfac, mais le Sycarif dans le flou

Au vu du calendrier serré amenant à l'entérinement du projet de la nouvelle CSCA, le 31 décembre, le Sycarif, s'il décide de suivre le mouvement de l'union syndicale, devra néanmoins convoquer son assemblée générale extraordinaire au plus tard le 10 décembre prochain. Si ce n'est pas le cas, le projet de constitution de la nouvelle chambre risque bien d'échouer.

Pourtant, une des premières conditions à la constitution de la nouvelle mouture de la chambre était bien remplie. Avec le Sfac, qui vient dans sa grande majorité d’acter son entrée dans l’Union, le nombre de syndicats adhérents favorables à ce projet se portait à huit, alors que la limite était fixée à sept. Mais, sans le Sycarif, les conditions sur la représentation en termes de nombre d’adhérents et de montant de cotisations ne seront pas respectées.

Une issue toujours possible avant le 31 décembre

Pour autant, le 12 décembre prochain, si toutes les parties trouvent un accord permettant de réunir toutes les conditions pour la mise en place de l'union, les représentants de la CSCA convoqueront une assemblée générale extraordinaire entre Noël et le nouvel an, et ce afin d'entériner définitivement le projet d'union syndicale et de le rendre effectif dés le 1er janvier 2015.

Huit syndicats ont déjà voté pour
Pour rappel, ce projet a été approuvé par l’ensemble des syndicats basés en région, à l’exception du syndicat lyonnais, le Sycra. Ainsi, les membres du Scan, du Sycaest, du SMCAR, du Sycaso ou encore du Scamp ont voté à la majorité pour la dissolution et la dévolution du patrimoine de leur syndicat à la nouvelle CSCA. Le Sfac vient, de son côté, de confirmer sa participation au projet. Au niveau des structures catégorielles, même son de cloche. Les spécialistes du transport de l’Ucamat ont bien acté leur venue au sein de la nouvelle chambre. Pour leur part, les courtiers grossistes du Syndicat 10 viennent de tenir leur assemblée générale extraordinaire et ainsi d’opter pour ce projet.
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

RESPONSABLE TECHNIQUE INDEMNISATION H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

JURISTE CONFIRMÉ EN ASSURANCES h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'avenir de la nouvelle CSCA entre les mains des courtiers d'Ile-de-France

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié