L’e-constat auto encore boudé par les Français

L’e-constat auto encore boudé par les Français

Trois ans après sa création, près de 38 000 e-constats ont été envoyés. Si son usage est grandissant, cela ne représente que près de 0,8% du nombre de constats amiables réalisés chaque année...

L’e-constat auto peine encore à convaincre. Trois ans après son lancement, le 1er décembre 2014, l’application qui permet d’effectuer sa déclaration de sinistre de manière 100% digitale en cas d’accident sans dommages corporels, a été téléchargée plus de 600 000 fois. Une progression de 36% par rapport à 2016. Pour rappel, l’appli avait été téléchargée 300 000 fois la première année suivant son lancement, puis 140 000 fois l’année suivante. Son démarrage reste donc lent au regard des 40 millions d’automobilistes qui pourraient s'en servir en France, en cas de sinistre.

0,76% des constats en France

Au 30 novembre 2017, près de 38 000 e-constats ont été envoyés aux assureurs, soit une progression de 58% par rapport à l’an dernier. Certes, ce nombre a été multiplié par 3,8 depuis le 30 novembre 2015, mais cela reste bien modeste si on le compare aux quelque 5 millions de constats amiables réalisés chaque année par les Français. Les e-constats ne pèseraient ainsi que 0,76% du stock.

 «Avec cette application, les assureurs français offrent un service simple et sûr qui répond à l’évolution des modes de vie et notamment à la généralisation du smartphone comme moyen privilégié de gérer les aspects du quotidien », relève Bernard Spitz, le président de la Fédération Française de l'Assurance (FFA). Un moyen privilégié… sauf pour les accidents auto ?

Emploi

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

Groupama

CHARGE(E) DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L’e-constat auto encore boudé par les Français

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié