L’économie sociale et solidaire a sa faculté

L’économie sociale et solidaire a sa faculté

Le secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) a le vent en poupe. Alors que le projet de loi-cadre porté par Benoît Hamon, ministre chargé de l'ESS, devrait être examiné en première lecture au Sénat courant octobre, ce pan de l'économie française (10% du PIB) dispose maintenant de sa faculté. Conçue par le réseau national de l’ESS (Reness) et l’association Initiatives, la faculté libre d’études politiques et en économie solidaire (Flepes) propose notamment des formations de niveau 1 (Bac +5) pour devenir dirigeant-expert dans ce secteur.

Trois niveaux de qualification

Enregistrée à l’Académie de Versailles, la faculté libre a également pour mission de développer, dans le cadre de partenariats en France et en Europe, une filière qualifiante de niveau professionnel supérieur (Bac + 3 à Bac +5) et universitaire (deuxième cycle, master, MBA). «La création de la Flepes s’inscrit dans la continuité de l’appel national lancé à l’occasion des dernières élections présidentielles en faveur d’une nouvelle gouvernance solidaire et sociale», souligne le Reness.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 octobre 2021

ÉDITION DU 15 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

CHARGÉ D’ÉTUDES ACTUARIELLES INVENTAIRE EPARGNE H/F

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L’économie sociale et solidaire a sa faculté

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié