L’Etat doit revoir sa politique en faveur de l’assurance vie (Cour des comptes)

La politique publique en faveur de l’assurance vie doit favoriser l’épargne longue plutôt que le financement de l’économie. C’est en substance ce que préconise le rapport de la Cour des comptes sur l’assurance vie, publié aujourd’hui. « La priorité donnée par l’Etat au financement de l’économie mondiale est apparue, au cours des travaux d’évaluation, peu pertinente : les besoins sont en réalité très divers, le contexte est celui de la mondialisation des capitaux […]. De surcroît, la réglementation européenne interdit d’orienter les placements des assureurs », écrit la Cour des comptes dans un communiqué. Elle relève notamment que « les initiatives pour orienter l’épargne en assurance-vie vers des besoins spécifiques, comme le financement des PME, n’ont pas rencontré le succès escompté ».
Selon les Sages de la rue Cambon, « il serait aujourd’hui plus adéquat d’orienter l’action publique vers la satisfaction des besoins d’épargne à long terme des ménages, notamment au regard de la retraite ». Et de préconiser une refonte de la fiscalité de l’assurance vie dont « l’efficience aujourd’hui est difficile à établir ». Parmi les recommandations figurent ainsi de « privilégier financièrement la sortie en rente des produits d’épargne destinés à la retraite » et de « promouvoir une rémunération des contrats d’assurance-vie différenciée selon la durée de détention ».

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

L’Etat doit revoir sa politique en faveur de l’assurance vie (Cour des comptes)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié