La Banque postale fait le pari de la prévoyance

La Banque postale fait le pari de la prévoyance
Philippe Wahl, président du directoire de La Banque postale, estime être «légitime» sur la thématique de la dépendance.
Le bancassureur veut développer les branches prévoyance et dépendance. Par ailleurs, lancé en décembre 2010, le dommages a fait un bon démarrage.

« Si l'incendie n'est pas sûr, le décès est à peu près certain. » Philippe Wahl, qui a succédé il y a deux mois à Patrick Werner au poste de président du directoire de La Banque postale, s'étonne que chaque famille n'ait pas de contrat de prévoyance décès. « Le marché français est encore sous-équipé, et ces produits présentent des potentiels importants », a noté Philippe Wahl lors de la présentation des résultats annuels. Et ce même si le bancassureur affiche de bonnes performances : avec près de 424 000 contrats de prévoyance individuelle, le chiffre d'affaires 2010 de cette branche s'élève à 248 M€ (+ 14%).

La Banque postale souhaite donc développer cette activité, notamment la dépendance. « Nous pensons être particulièrement légitimes sur ce thème », estime le président du directoire. Une nouvelle formule couplant prévoyance décès et « maladies redoutées » verra le jour dès fin avril. « La dépendance est un sujet compliqué, car ces produits restent difficiles à vendre, même s'ils correspondent à de vrais besoins », tempère Philippe Wahl. Quoi qu'il en soit, la dépendance fait partie des réflexions sur le plan stratégique en cours d'élaboration et qui devrait aboutir fin mai 2011.

L'assurance dommages, que La Banque postale a lancée le 9 décembre 2010, en partenariat avec Groupama, a fait un bon démarrage : 10 000 contrats ont été souscrits en trois mois. Pourtant, les offres MRH, auto et protection juridique ne sont proposées pour l'instant que sur Internet, le déploiement dans le réseau des bureaux de Poste étant prévu pour mai. « Nous pensons que la MRH va bien fonctionner, et que cela sera peut-être un peu plus difficile sur l'auto », a-t-il ajouté. Le lancement de l'offre d'assurance santé avec la Mutuelle générale est, quant à lui, prévu pour le dernier quadrimestre 2011.

L'assurance, un métier devenu clé

  • Assurance vie : 348 000 contrats souscrits en 2010, portant les encours à 108,3 Md€ et le portefeuille à plus de 5 millions de contrats.
  • Prévoyance individuelle : 424 000 contrats souscrits en 2010, pour un chiffre d'affaires de 248 M€, en hausse de 14 %. Le portefeuille de La Banque postale prévoyance compte 2,3 millions de contrats, en progression de 10,8%. Le chiffre d'affaires de la prévoyance individuelle et collective s'élève à 389,3 M€ (+ 10,5%).
  • Dommages : 10 000 contrats souscrits entre décembre 2010 et février 2011.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 juillet 2020

ÉDITION DU 10 juillet 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé(e) de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

Mutuelle des Iles Saint Pierre et Miquelon Assurances

REDACTEUR H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Cession d'éléments isolés d'actifs.

SARL Lille IMMO

10 juillet

59 - LILLE

Désignation du commissaire aux comptes pour les exercices comptables 2020 à 2025

Expansiel Promotion

10 juillet

94 - EXPANSIEL PROMOTION

Désignation du commissaire aux comptes pour les exercices 2020 à 2025

Valophis La Chaumière Ile de France

10 juillet

94 - VALOPHIS CHAUMIERE IDF

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Banque postale fait le pari de la prévoyance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié