La France recule au septième rang des hauts lieux mondiaux de la réassurance

La France recule au septième rang des hauts lieux mondiaux de la réassurance
SOURCE : APREF Solvabilité des réassureurs exerçant en France par an (Md E)
Les réassureurs souscrivant en France ne vont finalement pas si mal, à en croire l'Apref, qui regrette toutefois le recul inexorable de Paris sur l'échiquier mondial.

Tout va plutôt bien pour les réassureurs opérant en France, malgré le léger recul des acceptations l'an passé (de 3,3% en non-vie, hors garantie CCR, et de 3,1% en vie), en grande partie lié à la hausse des rétentions des cédantes et, en vie, au non-renouvellement de contrats pluriannuels. Comme le souligne François Vilnet, le président de l'Association des professionnels de la réassurance en France (Apref), qui représente plus de 90% du marché français avec 5,25 Md€ de primes, les ratios combinés et les résultats techniques ont bien résisté en 2010, et même la sinistralité exceptionnelle du premier semestre 2011 a été absorbée. « De 5 à 6% du capital du secteur ont disparu à la suite des catastrophes du début de l'année, mais le marché était surcapitalisé, donc il n'y a pas de problème. »

Cette appréciation est corroborée par l'agence de notation Standard et Poor's qui, dans sa dernière étude sectorielle, pointait les niveaux de capitalisation historiquement hauts et les ROE (return on equity, rentabilité des capitaux propres) solides de la plupart des réassureurs, même s'ils sont aujourd'hui davantage sous pression. François Vilnet a néanmoins précisé que quatre ou cinq ans seront nécessaires pour connaître le coût définitif des événements au Japon - dont l'effet domino n'avait pas été prévu dans les outils de modélisation -, car les pertes d'exploitation et carences de fournisseur, notamment, sont loin d'être stabilisées.

Évolution du résultat technique des réassureurs exerçant enFrance (M€)

La réassurance hexagonale est en forme. Les niveaux de capitalisation

(graphiqueduhaut) sont au plus haut, à peine réduits par les cat’nat’

de 2010,et les résultats restent élevés, à peine infléchis par la crise.

Les géants préfèrent nos voisins

Cela dit, le président de l'Apref a une nouvelle fois regretté la « descente inexorable » de la France sur l'échiquier mondial de la réassurance. En effet, avec 5,9 Md$ de primes nettes en 2009, l'Hexagone perd un rang pour se classer septième, dépassé par le Luxembourg, où le volume de primes a bondi de 62% sur la période. Cette croissance exceptionnelle serait due essentiellement à l'arrivée de Swiss Re dans le Grand-Duché en 2008. Des Bermudiens y ont fait récemment des demandes d'établissement, mais elles sont toujours en cours d'examen par les autorités locales. « La France devrait encore reculer d'un cran l'an prochain, dépassée par l'Irlande, ce qui est plutôt inquiétant », selon François Vilnet.

Concernant les dossiers chauds, outre le risque systémique l'Apref peaufine sa copie pour la consultation sur la réforme du régime des catastrophes naturelles et demeure très vigilante sur l'évolution de Solvabilité 2, jugeant qu'il reste beaucoup à faire, « notamment sur les scénarios catastrophes de marché ».

NOUS NE SOMMES PAS DES BANQUIERS !

L'Apref, au même titre que la FFSA, est très préoccupée par les réflexions sur les établissements financiers présentant un risque systémique menées par le Financial Stability Board (FSB), qui prévoit d'y inclure les assureurs et réassureurs. « Nous sommes très inquiets de la tournure que cela prend. Faire un copié-collé de ce qui est fait dans le secteur bancaire dans celui de l'assurance est un non-sens », critique le président de l'Apref, François Vilnet. Si le secteur a « assez peu de chance d'être entendu », l'objectif est maintenant de « limiter les dégâts » des futures mesures.

L'IRLANDE AU COUDE À COUDE AVEC LA FRANCE

Classement 2009 des places de réassurance (primes nettes)

1. Allemagne 46,0 Md$

2. États-Unis 31,4 Md$

3. Bermudes 12,0 Md$

4. Royaume-Uni 11,4 Md$

5. Suisse 8,7 Md$

6. Luxembourg 6,2 Md$

7. France 5,9 Md$

8. Irlande 5,4 Md$

Du fait de l'arrivée de Swiss Re en 2008, le Luxembourg a doublé la France en 2009.

SOURCE : APREF

La France recule au septième rang des hauts lieux mondiaux de la réassurance

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

- Travaux de rénovation du salon du Centre Culturel Jean Ferrat

Ville de Ruelle sur Touvre

24 mai

16 - Ruelle-sur-Touvre

Rectorat-Nancy-Metz-Daf-2018-Assurances.

Rectorat de l'Académie de Nancy

24 mai

54 - NANCY

Marché de conseil et d'assistance financière pour la Communauté d'agglomération de ...

Communauté d'Agglomération de Cergy Pontoise

24 mai

95 - CERGY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La France recule au septième rang des hauts lieux mondiaux de la réassurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié