La mortalité sur les routes de France repart à la hausse

La mortalité sur les routes de France repart à la hausse

Alors que la courbe semblait s’inverser, la mortalité est en hausse de 8,9% au mois de novembre 2017. Sur les douze derniers mois cumulés, le nombre de morts sur les routes augmente de 1,7%.

Après s’être stabilisée, la mortalité routière repart à la hausse. Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 281 personnes ont perdu la vie sur  les routes de France métropolitaine en novembre 2017, contre 258 en novembre 2016, soit une augmentation  de la  mortalité routière de 8,9% sur un an. Cette hausse de la mortalité concerne essentiellement les motocyclistes et les automobilistes.

Les accidents corporels, en revanche, diminuent : - 1,8% au mois de novembre 2017 (5109 en novembre 2017, contre 5 201 en novembre 2016, soit 92 accidents en moins). Le nombre de personnes blessées hospitalisées plus de 24 heures est ainsi en recul de 6,1% (2087 personnes, contre 2223 en novembre 2016). Cette baisse du nombre de blessés se traduit par un recul du nombre total de victimes sur les routes de 1,9%. Au total, 6657 personnes ont été victimes d’accidents de la route en novembre 2017, contre 6 785 en novembre 2016.

Une hausse de 1,7% sur les 12 derniers mois

Sur les douze derniers mois cumulés, de décembre 2016 à novembre 2017, les routes de France ont fait 8 135 victimes au total (blessés légers, graves ou tués), soit une hausse de 2.9% par rapport à l’année précédente. 58 984 accidents corporels ont été enregistrés, soit 1 527 accidents en plus (+2.7%). Dans le détail, 3504 personnes ont été tuées sur les routes ( + 1,7% ) au cours de ces douze mois et 27577 personnes blessées et hospitalisées plus de 24 heures (+2%).

Comité interministériel en janvier

A l’approche des fêtes de fin d’année, et face aux conditions hivernales de circulation (pluie, neige, grêle), la Sécurité Routière appelle donc les conducteurs à la plus grande prudence. Le gouvernement annonce qu’il réunira en janvier 2018 un Comité interministériel de la sécurité routière pour prendre des mesures. Créé en 1972, le Comité interministériel de la sécurité routière est présidé par le Premier ministre ou, par délégation, par le ministre de l’Intérieur. « Les consultations se poursuivent à cette fin », indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Pour rappel, l’objectif fixé par la place Beauvau, conformément aux orientations de la Commission européenne, est de voir le nombre de personnes tuées sur les routes divisé par deux entre 2010 et 2020. Depuis 1995, les assureurs sont parties prenantes de la prévention routière à laquelle ils affectent au moins 0,5 %, du montant des cotisations de responsabilité civile automobile perçues. La Fédération Française de l'Assurance (FFA) signe, tous les 5 ans, avec le ministère de l'Intérieur une convention de partenariat en matière de sécurité routière.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

SOLUSEARCH

Responsable de Développement « Accord de Branches » H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription de différents contrats d'assurances pour le compte de la Collectivité ...

Collectivité Territoriale de Guyane

05 avril

973 - COLLECTIVITE TERRITORIALE DE GUYANE

Fourniture, gestion et livraison de titres restaurants.

Centre National de la Danse

05 avril

93 - PANTIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La mortalité sur les routes de France repart à la hausse

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié