La Mutualité française poursuit l’évolution de sa gouvernance

La Mutualité française poursuit l’évolution de sa gouvernance
Le siège parisien de la FNMF, dans le 15e arrondissement.

Après les changements intervenus à l’occasion de son assemblée générale du 6 juin dernier, le conseil d’administration de la Mutualité française (FNMF), réuni le 12 septembre, a revu l’organisation de son bureau. Sur proposition d’Etienne Caniard, président de la FNMF, Stéphane Junique, président d’Harmonie Services Mutualistes, devient vice-président délégué aux questions de santé et au projet stratégique du mouvement mutualiste. Stéphane Junique avait accédé à la vice-présidence lors de l’assemblée générale de juin, et c’est sa nouvelle mission qui a été offciellement actée le 12 septembre.

Le rôle de Dominique Joseph renforcé

Dominique Joseph, vice-présidente de la Mutuelle générale de l’Economie et des Finances (MGEFI), verra son rôle en tant que trésorière générale adjointe renforcé et exercera une partie des missions auparavant dévolues au trésorier général, Patrick Brothier. Ce dernier conserve son poste, mais la présidence d’Adréa, où il vient par ailleurs d’être élu, devient son mandat principal.

Une réorientation stratégique

Ces évolutions s’inscrivent dans la continuité de l’assemblée générale du 6 juin, lors de laquelle la FNMF a engagé une reconfiguration de ses équipes dirigeantes dans la perspective d'une réorientation stratégique, avec notamment un accent mis sur le lobbying et les outils technologiques au service des mutuelles.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 08 juillet 2022

ÉDITION DU 08 juillet 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La Mutualité française poursuit l’évolution de sa gouvernance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié