La Mutualité Française s’invite au débat présidentiel

A l’occasion de sa première conférence de presse, Etienne Caniard, président de la Mutualité Française a présenté le 13 octobre ses orientations pour un système de santé « plus juste, plus efficace et pérenne ». Trois objectifs qui s’accompagnent d’un préalable majeur : la réforme en profondeur du financement de l’assurance maladie obligatoire afin de couvrir les besoins futurs. Par quoi cela passe-t-il ? Etienne Caniard suggère d’augmenter le taux de la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) pour rembourser le plus rapidement possible et plus « solidairement » les déficits versés à la Cades (134 Md€ aujourd’hui), de réformer la CSG en la rendant progressive par l’introduction de taux différenciés par tranches et par revenu, et d’élargir l’assiette des cotisations sociales tout en limitant les exonérations et les exemptions d’assiette. Une position globale qu’Etienne Caniard entend soumettre à débat avec toutes les parties prenantes du système de santé, dont les candidats à la présidentielle, les partis politiques, les professionnels de santé, le monde associatif ou les organisations syndicales.
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 avril 2020

ÉDITION DU 10 avril 2020 Je consulte

Emploi

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

SOLUSEARCH

Responsable de Développement « Accord de Branches » H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

La Mutualité Française s’invite au débat présidentiel

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié