La santé, au rang des priorités du nouveau Premier ministre, Manuel Valls

 La santé, au rang des priorités du nouveau Premier ministre, Manuel Valls
Le nouveau Premier ministre, Manuel Valls

Le président de la République a fait de la santé une priorité dans la feuille de route du nouveau Premier ministre, Manuel Valls. Et cela alors que la réforme de l’assurance maladie complémentaire annoncée par François Hollande afin de favoriser l’accès aux soins peine à se concrétiser.

A la suite de la sévère défaite enregistrée par le Parti socialiste aux élections municipales, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a présenté, ce lundi 31 mars, sa démission et le président de la République a immédiatement annoncé son remplacement par Manuel Valls, 51 ans, jusqu’alors ministre de l’Intérieur. Lors de son intervention télévisée, François Hollande a notamment fixé comme objectif au nouvel occupant de l’hôtel Matignon la mise en œuvre d’un pacte de solidarité dont l’un des piliers est « la Sécurité sociale avec priorité donnée à la santé ».

La stratégie nationale de santé


Le chef de l’exécutif n’a pas apporté de précisions sur cette « priorité ». Manuel Valls devrait faire connaître au plus tard, ce mercredi 2 avril, la composition de d’un gouvernement « resserré et cohérent » selon les termes du chef de l’Etat. Dans cette nouvelle configuration, le portefeuille de la santé sera-t-il toujours rattaché à la solidarité (retraite, famille, personnes âgées) comme sous l’ancien gouvernement ou intégré à un plus vaste ensemble ? En tout état de cause, le nouveau ministre – à moins que Marisol Touraine ne soit reconduite - , aura donc à orchestrer cette « priorité donnée à la santé ». Il trouvera sur son bureau le dossier de la Stratégie nationale de santé, lancée en février 2013 par Jean-Marc Ayrault, et précisé par la ministre de la Santé à l’automne dernier avec l’objectif de déposer un projet de loi cet été.

Favoriser l'accès aux soins


Visant tout à la fois à développer la prévention, favoriser l’accès aux soins et améliorer l’efficacité du système de soins, ce chantier comporte tout un volet concernant directement l’assurance maladie complémentaire. Il s’agit de la généralisation du tiers  payant coordonné pour les consultations médicales à horizon 2017, une échéance qui pourrait être raccourcie au regard de la volonté du président d’insuffler davantage de social dans sa politique.  Mais plus encore d’une vaste réforme associant généralisation de la complémentaire santé et refonte des contrats dits responsables lancée par François Hollande, en octobre 2012. Une réforme dont l’objectif est de réduire les obstacles financiers dans l’accès aux soins et dont la mise en œuvre connaît aujourd’hui retards et critiques.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances.

Hôpital local de Soultz

25 août

68 - SOULTZ

Prestations d'assistance liée à la gestion des droits de TVA déductible.

Centre Hospitalier de Béziers

25 août

34 - BEZIERS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La santé, au rang des priorités du nouveau Premier ministre, Manuel Valls

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié