Le comité Place de Paris 2020 fédère les acteurs pour rendre la finance française plus attractive

Le comité Place de Paris 2020 fédère les acteurs pour rendre la finance française plus attractive
Gérard Mestrallet (à gauche), président de Paris Europlace, et Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics.

Dans la foulée de la réforme de l’assurance vie, dont les premiers produits eurocroissance et vie-génération commencent à peine à être lancés, les pouvoirs publics cherchent à aller plus loin pour flécher l’épargne vers l’économie réelle.

Tel est en tout cas l'un des objectifs du comité «Place de Paris 2020», qui réunit des représentants du secteur de l’assurance (dont la FFSA), de la banque et de la finance, mais aussi des utilisateurs (entreprises) et des représentants d’épargnants. Ce comité de réflexion a déjà mobilisé 12 groupes de travail et 200 personnes depuis son lancement, en juin dernier.

Une charte sur la non-rétroactivité fiscale

A l’issue d’une deuxième réunion, qui s’est tenue ce lundi 1er décembre à Bercy, Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, a rappelé les premières actions concrètes. Outre la publication ce jour d’une charte sur la non-rétroactivité fiscale pour les entreprises qui devrait contribuer à «renforcer l’attractivité de la Place de Paris», Michel Sapin a listé d’autres mesures comme l’extension des fonds de prêts aux mutuelles et institutions de prévoyance, «qui sera effective d’ici la fin du mois de décembre», ou l’autorisation pour l’Erafp, qui gère la retraite complémentaire des fonctionnaires, d’investir ses actifs dans un maximum de 40% d’actions (au lieu de 25% actuellement).

Gérard Mestrallet, président de l’association Paris Europlace, qui pilote à ce titre le comité Place de Paris 2020, a également salué «l’accélération du développement des nouveaux canaux de financement de l’économie» avec la finalisation imminente d’une documentation standard sur les Euro-PP (placements privés) qui va en faciliter l'essor.

Epargne salariale et label ISR en ligne de mire

La feuille de route pour les mois à venir est également chargée : réforme de l’épargne salariale qui sera intégrée dans le projet de loi pour la croissance et l’activité présentée au cours du 1er trimestre, mise en place d’un label Investissement socialement responsable (ISR) «officiel», amélioration du régime fiscal des actions gratuites, création d’un label pour repérer les entreprises innovantes, etc. Le comité doit également mener une réflexion plus large sur le positionnement stratégique de la Place financière de Paris à horizon 2020.

Une prochaine réunion pour dresser un nouveau bilan d’étape est prévue «en mai ou juin 2015», a précisé Michel Sapin.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 02 octobre 2020

ÉDITION DU 02 octobre 2020 Je consulte

Emploi

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service d'assurances (5 lots)

Val d'Oise Habitat

01 octobre

95 - VAL D'OISE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le comité Place de Paris 2020 fédère les acteurs pour rendre la finance française plus attractive

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié