Le FGAO s’attaque à la non-assurance

L’ouverture du  salon de l’automobile 2012, vendredi 28 septembre, a été l’occasion pour  François Werner, directeur général du Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO), d’afficher sa volonté de lutter contre la non assurance. Le FGAO intervient pour indemniser les victimes d’accident de la route causés par des personnes non identifiées ou qui ne sont pas assurées. « Loin d’être marginal » pour le fonds (5600 dossiers en 2011), le phénomène concernait entre 1% et 2% des conducteurs en 2011, soit entre 370 000 et 740 000 véhicules, et semble augmenter. « Le nombre de dossiers du FGAO diminue beaucoup plus lentement que la baisse générale d’accidentologie », a souligné François Werner, avec des baisses respectives de 5,5 % et 13,5% pour la période de 2006 à 2011. Et le directeur général de souligner également que « le nombre de dossiers liés au non-paiement des primes d’assurance a lui aussi augmenté ».

Automobilistes ruinés

Pour inverser la tendance , le FGAO communique auprès du grand public grâce à des partenaires comme La prévention routière, qui distribue des plaquettes d’information, et l’INC (Institut national de la consommation) qui diffusera dès le mois d’octobre quatre émissions Consommag (M6) consacrées à l’assurance auto.  « Il s’agit notamment de  sensibiliser  les gens aux risques financiers qu’il encourt en ne s’assurant pas, notamment avec des témoignages de personnes qui ont été ruinées suite à un accident », a précisé Jean-Pierre Loisel directeur des projets et des partenariats à l'INC. Selon une étude qualitative menée l’année dernière par l’INC, il y aurait trois types de non assurés : « les rebelles » qui roulent sans permis, sans assurance, et souvent alcoolisés ;  les personnes qui choisissent de ne pas s’assurer pendant une durée limitée (chômage, retraite, sur endettement) et les jeunes qui ne le font pas par insouciance. Pour faire baisser le phénomène, l’INC a  lancé plusieurs pistes, parmi lesquelles la mise en place d’un « répertoire des assurés et non assurés » (en discussion) et le développement d’offres  "low cost" en assurance auto. Une idée qui  ne devrait pas vraiment emballer les assureurs,  même si à en croire François Werner, « quelques-uns vont s’y mettre prochainement ».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le FGAO s’attaque à la non-assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié