Le job dating, une méthode rapide et efficace

Comment repérer sans perdre de temps de bons candidats à un poste en alternance ? L'opération organisée à Marseille par l'Institut de formation de la profession des assurances constitue une piste plutôt performante.

Le secteur de l'assurance prévoit de recruter environ 10 000 collaborateurs par an d'ici à 2014, selon Roxane Greco, la directrice générale adjointe de l'Institut de formation de la profession de l'assurance (Ifpass). Problème : contrairement à celles de la banque, les jeunes méconnaissent ces professions. L'Ifpass a donc organisé, le 10 mai, en collaboration avec Pôle Emploi et la Cité des métiers de Marseille, un job dating destiné aux bacheliers désireux d'intégrer un BTS assurance en alternance, ainsi qu'aux détenteurs d'un BTS déterminés à poursuivre leur parcours en licence, toujours sur le mode de l'alternance.

Une demande forte de la part des entreprises

« En 2011, la première édition, avec trois compagnies, avait débouché sur une dizaine d'embauches. Cette année, nous ferons mieux », espère Roxane Greco. Malgré une date coincée entre les ponts du mois de mai, Allianz, Generali, Gan et Gan Eurocourtage, et un courtier, Aon, sont venus avec près d'une quinzaine d'offres à pourvoir.

Bernard Garrigues, responsable du département indemnisation d'Aon à Marseille, recherche deux gestionnaires de contrats et sinistres auto : « Tout se passe très bien avec nos trois BTS en interne. Le job dating permet de voir plusieurs candidats dans un temps limité et sur un lieu unique. » Pour s'assurer que les recruteurs rencontrent des jeunes motivés, l'Institut de formation de la profession de l'assurance a opéré une présélection stricte.

Pôle Emploi Marseille-Saint-Charles a repéré 700 profils dans ses fichiers, avec un bac validé et une petite expérience commerciale. « Les jeunes ne pensent pas à s'orienter vers ces métiers, qui génèrent pourtant 200 offres par an à Marseille », souligne Anne Pansier, sa responsable. La mission locale de Marseille a ensuite préparé à l'entretien les candidats orientés par l'Ifpass. « Pour ces jeunes dépourvus de réseau, le job dating apparaît comme un facilitateur, d'autant plus que la demande des entreprises est forte », souligne Jean-Christian Rieu, chargé de projet à l'institut de formation. Au final, 29 jeunes ont pris part au rendez-vous pour un BTS et six pour une licence.

Anne-Marie Borrely, qui est manager de proximité souscription-gestion chez Generali, est ravie. Elle a pu rencontrer une vingtaine de candidats, en a retenu cinq, dont deux plus particulièrement : « Un CV, une lettre ne suffisent pas à juger un candidat. Là, on perçoit la gestuelle, la manière de gérer son stress, de professionnaliser sa démarche. La sélectivité du " casting " accentue l'efficacité. »

Un investissement intéressant

Avec huit offres en main pour des emplois liés à l'indemnisation, Philippe Lebrun, le responsable ressources humaines France Sud-Est d'Allianz, a identifié de 10 à 12 profils sur 25 rencontrés : « J'ai pu apprécier l'attractivité de notre marque par leur motivation pour nous rejoindre. Bien organisée, l'opération est profitable. Je vais examiner les candidatures avec les managers opérationnels. Début juin, nous saurons qui nous embauchons. » Un regret, cependant, chez les participants : l'absence des mutuelles et de bancassureurs pour offrir une vision plus variée du secteur.

« VOIR LA PERSONNE, C'EST MIEUX »

  • Pour Franck Benhamou, ce job dating était une occasion inespérée : « Entre courriers, mails et appels, j'en suis à 89 refus ou non-réponses d'assureurs à mes candidatures ! J'ai pu remettre des CV en mains propres et afficher ma motivation, étant davantage porté vers les professions commerciales. Malgré le peu de places à pourvoir par rapport au nombre de postulants, c'est un moyen de tenter de se distinguer. »
  • Orientée également par l'Ifpass, Cindy Darmon a suivi, quant à elle, la préparation avec la mission locale, afin d'affronter efficacement le « jour J » : « J'avais contacté de nombreux employeurs, en vain. Voir la personne, c'est mieux, car j'ai pu également l'interroger sur les métiers proposés. L'alternance me paraît une passerelle attractive entre le scolaire et le milieu professionnel. Plus que la faculté où j'ai passé un an ! »

LES COMMERCIAUX EN TÊTE

  • 6 000 personnes travaillent dans l'assurance en Provence-Alpes-Côte-d'Azur.
  • 51,5% occupent une fonction commerciale (31,6% France entière).
  • 16,9% sont en professionnalisation ou apprentissage.
  • 32,5% des nouveaux entrants occupent un CDD.

SOURCE : OBSERVATOIRE DE L'ÉVOLUTION DES MÉTIERS DE L'ASSURANCE, FFFSA, GEMA, ENQUÊTE ROMA, MARS 2012.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition de titres restaurant.

Cirest

21 septembre

974 - ST BENOIT

Marché de service relatif à la prestation d'assurance pour les besoins du syndicat ...

ILEVA - SM de Traitement des Déchêts des Microrégions Sud et Ouest SMTD

21 septembre

974 - SMTDRSO

Service D'Assurance Responsabilite Civile.

EAU DE PARIS

21 septembre

75 - EAU DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le job dating, une méthode rapide et efficace

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié