Le nombre de morts sur les routes de France en léger recul en 2017

Le nombre de morts sur les routes de France en léger recul en 2017

3 693 personnes ont perdu la vie sur les routes en 2017, soit une baisse de 1,2%, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière.

La courbe de la mortalité routière va-t-elle enfin s’inverser ? Alors que le gouvernement vient d’annoncer de nouvelles mesures en faveur de la sécurité routière, le nombre de morts sur les routes de France a légèrement reculé en 2017, selon les estimations provisoires publiées par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). 3 693 personnes ont perdu la vie sur les routes de métropole et des outre-mer, soit 45 de moins qu’en 2016 (-1,2%). En métropole, le nombre de morts s’est stabilisé : -0,6% par rapport à 2016.

En revanche, les accidents corporels, les personnes blessées et les hospitalisations à la suite d’un accident de la route, sont en hausse : le nombre d’accidents corporels est de 58 894 contre 57 522 en 2016, soit 1 372 accidents de plus (+2,4%) ; 74 066 personnes ont été blessées en 2017, soit 1 421 de plus qu’en 2016 (+2%) ; 27 674 personnes ont été hospitalisées plus de 24 heures contre 27 187 en 2016, soit 487 de plus (+1,8%).

La mortalité routière est en hausse pour les motocyclistes, avec 669 décès (+ 56 tués ; + 9%), pour les cyclistes, avec 172 décès (+10 tués ; + 6%) et, enfin, pour les automobilistes, avec 1 770 décès (+ 10 tués ; + 1 %).  La mortalité routière des piétons, elle, diminue (488 décès ; - 71 tués ; - 13 %).

La vitesse, première cause de mortalité

Alors que le Premier ministre a annoncé la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, une mesure controversée, l’analyse des accidents mortels en 2017 montre que la vitesse excessive ou inadaptée reste la cause d’un accident sur trois. La surconsommation d’alcool, en légère hausse, est le second facteur d’accidentalité. Le non-respect des règles de priorité, en légère baisse, constitue le troisième facteur d’accident, surreprésenté en agglomération.

En outre-mer, selon l’ONISR, 237 personnes sont décédées sur les routes en 2017, soit 24 de moins qu’en 2016 (- 9%). Les facteurs «vitesse» et « alcool » sont les premières causes des accidents mortels. Pour les usagers de deux-roues motorisés, la moitié des personnes décédées ne portait pas le casque ; en ce qui concerne les automobilistes, la majorité des victimes décédées ne portait pas la ceinture de sécurité.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Renouvellement des marchés d'assurances d'HABITAT 08

Habitat 08

19 juillet

08 - HABITAT 08

Souscription des contrats d'assurances pour le cias ehpad dins lou pelou.

Maison de retraite Dinsiou Pelou

19 juillet

87 - CUSSAC

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le nombre de morts sur les routes de France en léger recul en 2017

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié