Le Sfac s'attaque à la lutte antiblanchiment

Le Sfac s'attaque à la lutte antiblanchiment
Alain Morichon, président du Sfac

Le Syndicat français des assureurs conseils s'adresse aux courtiers pour les sensibiliser à la lutte contre le blanchiment d'argent en distribuant un nouvel outil Web.

Le Syndicat français des assureurs conseils (Sfac), dans le cadre de la réglementation concernant la lutte anti-blanchiment, se positionne clairement vis-à-vis de ses membres en sortant très prochainement Pass-Lab. Outil Web qui allie la simplicité et l'accessibilité, il sera lancé en effet officiellement dans le courant du mois de septembre. Pass-Lab est à la fois proposé au chef d'entreprise et à ses salariés.

Un filtre d'informations

Cet outil devrait permettre aux courtiers et à leurs collaborateurs d'avoir accès à une aide à la cartographie des risques, à une assistance pour l'application des procédures au sein même de l'entreprise, à un filtrage des noms au regard des listes anti-terrorisme, à une évaluation du risque inhérent à chaque situation ou encore à la traçabilité des demandes. Véritable filtre, il devrait permettre d'alerter le salarié sur la situation réelle d'un client et de la mettre en adéquation avec ses besoins d'assurance. Exemple : un client déclarant gagner 1 500 € par mois et voulant assurer... une Ferrari. Dans ce cas précis, le devoir de vigilance du salarié de la société de courtage devra évidemment s'appliquer.

Avec Pass-Lab, le Sfac a également pour ambition de sensibiliser et former les collaborateurs des sociétés de courtage à la bonne compréhension des ré-glementations. Le syndicat français leur donne accès aux procédures d'alerte et aux déclarations, à la consultation des textes de référence. De plus, le Sfac met à disposition des documents types. « Nous ne pouvons pas contraindre les courtiers à appliquer la réglementation. En revanche, nous pouvons leur favoriser l'accès à ces informations et leur donner les outils pour y répondre », explique Alain Morichon, président du Sfac.

Alors qu'il est actuellement encore en phase de test, le nouvel outil devrait être distribué aux adhérents du Sfac en contrepartie d'un abonnement par salarié et de l'acquisition du logiciel, et ensuite aux adhérents de la CSCA, avant d'être proposé à l'ensemble des courtiers français.

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Le Sfac s'attaque à la lutte antiblanchiment

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié