Le syndicat des médecins libéraux tâcle la Mutualité française

Le syndicat des médecins libéraux tâcle la Mutualité française
Michel Chassang, président du CSMF

L’Umespe/CSMF, premier syndicat des médecins spécialistes libéraux, a diffusé, le 13 juin, un communique de presse au ton virulent à l’égard de la Mutualité française et de son président Etienne Caniard. Pour rappel, ce dernier a estimé, le 12 juin, nécessaire de « prendre en compte » les métiers et conditions d'exercice des médecins pour remédier au problème des dépassements d'honoraires.

L’Umespe/CSMF « considère que le président de la Mutualité Française poursuit la même ligne politique antilibérale que son prédécesseur » et regrette qu’il « ne tienne pas les engagements de ses prédécesseurs au niveau de l’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire, dans le cadre d’un secteur optionnel signé en octobre 2009, et continue ainsi à placer l’Unocam où la Mutualité joue un rôle hégémonique dans une situation de partenaire accessoire » dans le cadre des négociations conventionnelles avec l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) et les syndicats médicaux.
Cette passe d’armes intervient alors que des négociations sur les dépassements d'honoraires devraient bientôt être rouvertes à l’initiative du gouvernement dans un cadre conventionnel. Si elles n’aboutissent pas avant la rentrée de septembre, des mesures législatives d’encadrement pourraient intervenir, a confirmé, le 13 juin, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur les ondes de France Inter.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Le syndicat des médecins libéraux tâcle la Mutualité française

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié