Les assureurs européens ont bien supporté le test de résistance aux chocs

Lancé le 23 mars par l'Eiopa, l'exercice de simulation de scénarii extrêmes sur les bilans des assureurs, réalisé pour la première fois dans les conditions de Solvabilité 2, se solde par un satisfecit des contrôleurs européens. En France, tous les assureurs ont passé le test avec succès.

Les assureurs l'affirmaient haut et fort, les autorités de contrôle le confirment : hormis 10% d'entre eux (13 acteurs), tous les organismes d'assurances européens qui ont passé le stress test lancé fin mars 2011 par l'Eiopa (Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles, anciennement Ceiops) résisteraient à des chocs extrêmes, concoctés début 2011 sur la base d'hypothèses fournies par la Commission européenne et la Banque centrale européenne (BCE). En France, ce test a été réalisé par des assureurs représentant près de 60% du marché non-vie et 70% du marché vie. Tous l'ont passé avec succès.

A notamment été évaluée, selon trois scénarii - stress sévère, encore plus fort et inflation -, la résistance à des chocs négatifs de marché et de crédit (sur les actions, le prix de l'immobilier résidentiel et commercial ou encore les taux d'intérêt), à des chocs sur les activités vie et non-vie, et à une brutale remontée des taux par les banques centrales en cas de hausse de l'inflation. « Pour tenir compte des évolutions de marché sur les dettes publiques de certains États de la zone euro », une simulation a également été menée sur les expositions souveraines. Le scénario d'un défaut de la Grèce n'a cependant pas été évalué.

Les Français sont bien couverts

L'originalité de cette version 2011 réside dans le fait que, pour la première fois, ces simulations ont été réalisées en fonction des exigences minimales de fonds propres (MCR) requises par Solvabilité 2. Or, selon l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP), responsable du test dans l'Hexagone, tous les groupes français testés ont affiché un ratio de couverture du MCR supérieur à 100% dans tous les cas de figure. « Ces bons résultats démontrent la solidité de l'assurance française et, une nouvelle fois, sa capacité à surmonter des situations macroéconomiques difficiles », a commenté le président de l'ACP, Christian Noyer.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 octobre 2019

ÉDITION DU 11 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Reprise de données budgétaires, comptables et achats des universités Paris Descarte...

Université René Descartes - Paris V Bureau des marchés

15 octobre

75 - UNIVERSITE PARIS DESCARTS

Prestations d'administration du personnel et de paie

SEM Plaine Commune Développement

15 octobre

93 - St Denis

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les assureurs européens ont bien supporté le test de résistance aux chocs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié