Les assureurs s'engagent durablement

Le Sommet de la terre aurait accouché d'une souris, à entendre les ONG qui fulminent depuis Rio. Une déception qui n'est pas de mise chez les assureurs, ravis de voir les Principes pour l'assurance responsable enfin officialisés.

Le 19 juin, ce sont 27 assureurs qui avaient déjà apposé leur signature au bas des Principes pour l'assurance responsables, lancés officiellement à l'occasion de la conférence mondiale consacrée au développement durable de l'Onu, Rio + 20. Les quelques pages de ce document représentent la quintessence de six ans de réflexion menée conjointement par l'Initiative finance du Programme des Nations unis pour l'environnement (PNUE FI) et le secteur de l'assurance - Axa a présidé ce groupe de travail de 2006 à 2010. Ces principes font suite aux Principes pour l'investissement responsable, lancés en 2006 avec une vingtaine de signataires et qui en compte aujourd'hui 1 066, dont 88 acteurs français.

Pas de caractère contraignant

Déjà pionnier, il y a six ans, Axa fait également partie des trois groupes français officiellement engagés, aux côtés de Scor et de la Banque postale. « Ces principes sont en ligne avec notre façon de faire notre métier », lance Jean-Christophe Menioux, directeur des risques du groupe Axa.

La motivation est la même chez Scor, puisque Grégory Soudan, responsable d'études affaires publiques et développement durable, souligne combien l'adhésion du réassureur à cette initiative est pertinente « parce qu'elle est en résonance avec des valeurs de Scor comme le développement durable ou l'excellence opérationnelle dont la responsabilité sociale des entreprises (RSE) est indiscutablement l'un des leviers ».

Concrètement, ces principes, même une fois signés, n'ont rien de légalement contraignant. Il s'agit bien d'une déclaration d'intention, mais dont la portée semble influencer précisément la stratégie de l'entreprise, si l'on en croit le chemin parcouru depuis 2006.

« Cet engagement a modifié notre stratégie de placement d'actifs, qui exclut désormais une soixantaine d'entreprises de secteurs que nous estimons incompatibles avec notre éthique. Par ailleurs, nous refusons d'assurer certaines activités, comme la production de mines antipersonnel, par exemple », précise Henri de Castries, PDG du groupe Axa, qui souligne aussi que tout cela relève de décisions stratégiques propres à l'entreprise très différentes d'éventuels embargos décidés au niveau politique, comme c'est actuellement le cas sur le pétrole iranien.

De même, chez Axa, tout lancement de produits doit désormais répondre aux critères de responsabilité définis par l'entreprise : alignement d'intérêt entre assureur et assuré, et absence de dégradation de l'environnement. Cette implication devra aussi trouver un écho favorable dans les relations avec les clients et les partenaires. « La focale développement durable est de plus en plus souvent insérée dans nos Séminaires Campus, moments d'échanges régulièrement organisés par Scor auprès de ses clients », confirme Grégory Soudan.

Pouvoir d'influence

Signer ces Principes pour l'assurance responsable serait-il donc une bonne opération commerciale ? « Ce n'est pas l'objectif. Nous ne cherchons pas un avantage compétitif. Je pense que nous assistons au même combat que celui engagé il y a maintenant des dizaines d'années sur la prévention routière », conclut Henri de Castries.

On l'aura donc compris, ces quatre nouveaux principes viennent enrichir ceux qui ont déjà recueilli l'adhésion d'une grande partie des acteurs au niveau mondial, ce qui laisse supposer aux observateurs que l'édition 2012 devrait, elle aussi, créer un large consensus auprès de ceux qui, forts de leur capacité à influencer la prise de risque, pourraient également faire bouger les lignes de l'environnement.

QUATRE PRINCIPES POUR L'ASSURANCE RESPONSABLE (extraits de la charte)

1 « Nous intégrerons dans nos prises de décisions les questions environnementales, sociales et de gouvernance liées au secteur de l'assurance. »

2 « Nous collaborerons avec nos clients et nos partenaires pour les sensibiliser aux questions environnementales, sociales et de gouvernance, les inciter à une meilleure prise en compte du risque et au développement de solutions concrètes. »

3 « Nous travaillerons aux côtés des gouvernements, régulateurs et autres parties prenantes pour promouvoir une action globale en faveur des questions environnementales, sociales et de gouvernance. »

4 « Nous communiquerons régulièrement et publiquement nos actions en la matière, de façon responsable et transparente. »

AXA, SCOR ET LA BANQUE POSTALE ONT SIGNÉ

  • Le 21 juin, 27 assureurs et 7 institutions avaient signé les Principes pour l'assurance responsable.
  • Parmi eux, 3 assureurs français : Axa ; La Banque postale et Scor.
  • Les autres groupes européens : Aviva (Royaume-Uni) ; Delta Lloyd (Pays-Bas) ; ING (Pays-Bas) ; Interamerican Hellenic Insurance Groupe (Grèce) ; Mapfre (Espagne) ; Munich Re (Allemagne) ; RSA (Royaume-Uni) ; Storebrand (Norvège) ; Swiss Re (Suisse) et Zwitserleven (Pays-Bas).
  • Pour suivre l'évolution de la liste des signataires, rendez-vous sur www.unepfi.org/psi.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation d'assurance

Amiens Aménagement

18 octobre

80 - Amiens

Prestations de services d'assurances IARD pour une durée de 4 ans.

Ville de L'Ile d'Elle

18 octobre

85 - L'ILE D'ELLE

SERVICE D'ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES.

Communauté de Communes du Savès

18 octobre

32 - LOMBEZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les assureurs s'engagent durablement

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié