Les épargnants français absents des organes de supervision

Le projet de réforme des autorités de supervision françaises n'est pas à la hauteur des ambitions de la Commission européenne, estime l'Association nationale des fonctionnaires épargnant pour la retraite (Arcaf). Alors que les autorités européennes ont le souci d’assurer une véritable représentation des consommateurs, ce volet est absent de l’ordonnance proposée par Christine Lagarde. "La faiblesse de l’influence et des moyens français ne sortira pas renforcée de ce projet d’ordonnance en l’état, alors que devront prochainement être désignés les représentants des usagers des services financiers auprès des trois Autorités financières européennes en cours de création", regrette Guillaume Prache, président de l'Arcaf.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

JURISTE CONFIRMÉ EN ASSURANCES h/f

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat d'assurances statutaires

Centre de Gestion de la Fonction Publique

24 septembre

66 - Perpignan

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les épargnants français absents des organes de supervision

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié