Les retraites chapeaux dans le viseur du ministre de l'Economie

Les retraites chapeaux dans le viseur du ministre de l'Economie
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie. © © Présidence de la République - S.Ruet

C’est un nouveau coup porté aux régimes de retraite supplémentaire d’entreprise à prestations définies. Sauf que, cette fois-ci, il vient directement du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron. «J’ai demandé, avec [le ministre des Finances] Michel Sapin, qu’une mission de l’Inspection générale des finances soit faite pour que […] nous puissions trouver une vraie solution pour supprimer les retraites chapeaux et les remplacer par un régime de droit commun plus lisible», a-t-il indiqué, ce 18 novembre, devant les députés.

Taxées et décriées 

Hasard du calendrier ou non, cette annonce intervient quelques jours après l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2015, au cours duquel les sénateurs ont alourdi la taxation sur les régimes de retraite supplémentaire à prestations définies. Elle fait suite surtout à la polémique née à l'occasion de la révélation de la retraite chapeau de Gérard Mestrallet, président de GDF Suez, estimée à 831 641 € par an. 

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Missions de commissaire aux comptes

Occitanie en Scène

23 avril

34 - Montpellier

Prestations de service d'assurance Responsabilité et risques annexes

Ville de La Couarde sur Mer

23 avril

17 - La Couarde-sur-Mer

Fourniture de titres spéciaux de paiement..

CCAS de la Ville de Pau

23 avril

64 - PAU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les retraites chapeaux dans le viseur du ministre de l'Economie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié