Liste des assureurs systémiques : Generali sort, Aegon rentre

Liste des assureurs systémiques : Generali sort, Aegon rentre
FSB

Le Conseil de stabilité financière (FSB) a, comme chaque année à la même période, mis à jour la liste des assureurs réputés d’importance systémique, les G-SIIs. Generali ne fait plus partie de la liste des 9, et est remplacé par Aegon. Les travaux continuent sur la mise à jour de la méthodologie conduisant à la désignation dans la fameuse liste.

Ils sont toujours neuf, mais la liste a changé. Le Conseil de stabilité financière (FSB), bras armé du G20 en matière financière, a, comme chaque année à la même période, mis à jour la liste des assureurs réputés d’importance systémique, les G-SIIs. Surprise, Generali ne fait plus partie de la liste des 9, et est remplacé par le néerlandais Aegon. Cette désignation a été décidée sur la base des comptes 2014, avec la méthodologie publiée en juillet 2013 par l’Association internationale des superviseurs d’assurance (IAIS). Une méthodologie précisément sujette à caution, car très liée à la taille des assureurs concernés, même si officiellement les deux critères prépondérant sur les cinq retenus sont le poids des activités « non traditionnelles, non assurantielles », ou NTNI (45% de la pondération) et l’interconnexion (40%). Les trois autres critères (taille, capacité de substitution, caractère global de l’activité) pèsent chacun pour 5%.

Méthodologie en cours de révision

Dans son communiqué, le FSB précise à cet égard que deux consultations vont être lancées d’ici à la fin du mois sur le sujet. La première portera sur la mise à jour de la méthodologie, la seconde sur la définition et les caractéristiques de ces sulfureuses activités NTNI, qui concernent notamment aujourd’hui les garanties financières, et donc des produits de type « variable annuities ». Le communiqué laisse entendre à demi-mots que la première consultation, qui vise notamment à déterminer le « traitement adéquat de tous types d’assurance, réassurance et activités financières » chez les assureurs globaux, pourrait répondre à la question (en suspens depuis deux ans) de l’insertion ou non des réassureurs dans la liste. Officiellement, la question a été reportée à 2016.

Le jeu reste ouvert

Pour mémoire, l’IAIS a publié début octobre une version préliminaire du HLA (« Higher loss absorbency »), le coussin de capital supplémentaire que devront détenir, à l’horizon 2019, les assureurs réputés systémiques. Plus que son niveau - 10 % en moyenne de fonds propres supplémentaires, en plus de l’exigence socle, le BCR (« basic capital requirement ») – c’est la précipitation avec laquelle cette nouvelle exigence a été déterminée qui choque les assureurs concernés. Pour l’heure, le FSB laisse le jeu ouvert, en indiquant que « le standard HLA sera révisé avant son entrée en vigueur en 2019 pour refléter l’évolution des travaux de l’IAIS sur la méthodologie d’évaluation des G-SIIs et sur les exigences de capital des assureurs ». La question de l'articulation de ces futures exigences internationales avec celles de Solvabilté 2 reste aussi à trancher, les philosophies sous-jacentes n'étant pas totalement identiques. Affaire à suivre, donc.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Liste des assureurs systémiques : Generali sort, Aegon rentre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié