[DOSSIER] Association française de l'assurance : FFSA et Gema à [...] 5/8

Maison commune : le chantier s'accélère

Mise en place des commissions techniques, doubles adhésions, main tendue à la Mutualité et à la Roam... : l’Association française de l’assurance (AFA) se structure à grands pas. Une construction dans laquelle les mutualistes pourraient sortir renforcés.

Peu à peu, l’AFA se construit. Le rapprochement entre la FFSA et le Gema, esquissé depuis septembre 2014, prend forme. D’abord au plan technique. Les cinq commissions de travail mixtes (voir schéma cidessus) seront toutes opérationnelles d’ici à fin mars. Après plusieurs semaines de tractations, la nomination de leurs présidents et vice-présidents, dont celles des deux commissions les plus stratégiques (IARD et personnes), aura respecté l’équilibre des forces en présence, à défaut de parvenir à une parfaite parité. « Le travail de ces commissions va permettre à l’AFA de porter encore plus efficacement la voix de la profession en France comme à l’international », font valoir Bernard Spitz et Pascal Demurger, respectivement président et vice-président de l’AFA. Cette volonté de mise en commun des moyens et des compétences ne devrait pas s’arrêter là. D’ici à la fin du premier semestre, la maison commune compte se doter d’un médiateur de l’assurance unique pour faire face à l’explosion des demandes (10 461 en 2013, + 24,3 %, selon la FFSA) et à la transposition dans le droit français de la directive européenne du 21 mai 2013 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation.

Les frontières tombent
Au plan politique, la construction avance également à grand pas. « Je ne me suis pas engagé à la légère sur ce projet. Mais ne confondons pas vitesse et précipitation. Partir trop tôt aurait été aussi dommageable que de ne pas saisir l’occasion », déclarait Bernard Spitz à L’Argus. Pour autant, le coup d’accélérateur des dernières semaines est provenu de l’aile mutualiste de la maison. Le Gema a renforcé son poids politique – et financier – au sein de l’AFA grâce aux arrivées dans son giron de Groupama, de la MACSF et du Conservateur, qui ont toutefois conservé leur adhésion à la FFSA ou à la Roam. Mais pour combien de temps ? Il n’empêche. Le Gema peut se targuer de peser 29,4 millions d’assurés en dommages, soit 18,9 Md€ de cotisations, et 10,7 Md€ en vie. « Notre priorité est de rassembler nos familles mutualistes. L’adhésion de Groupama veut s’inscrire dans cette dynamique et donner un signe tangible de l’absence de frontières entre mutualistes », a d’ailleurs souligné, Thierry Martel, président de la FFSAM et directeur général de Groupama lors des Rencontres de l’assurance mutuelle organisées le 23 janvier par la Roam. Reste que ces doubles adhésions ne constituent qu’une première étape dans l’unification des familles mutualistes menée par le Gema. La main est clairement tendue à la Mutualité française et à la Roam. « Je crois que ce mouvement est bon pour la profession et qu’il est irréversible. Je ne nie pas les particularités mutualistes, mais il n’y aura pas d’AFA forte sans pôle mutualiste fort », prévient Pascal Demurger.  
Chacun ses appartements
Message reçu à la FNMF. Son président, Étienne Caniard, s’est déclaré favorable, sur le principe, à un rapprochement, estimant que « la question de la FNMF dans l’AFA est posée. Elle nécessite encore un peu de temps ». Et, surtout, des conditions : « L’adhésion ne se fera que si l’on accepte entre nous la clarification totale sur les points d’accord et de désaccord. » D’autant que des sujets de ralliement existent déjà entre la FNMF et l’AFA, comme la construction d’un dispositif commun avec le CTip et la FFSA sur le tiers payant, ou avec le Gema pour travailler sur une réforme du code de la mutualité, dans une perspective de distinction entre les questions de métier et de gouvernance. Quant aux bancassureurs, répartis entre la FFSA et le Gema, certains adhérents de l’AFA ne verraient pas d’un mauvais oeil que leur soit dédiée une pièce à part dans la maison commune. Une proposition qui ne déplairait pas aux intéressés : « Si les autres familles professionnelles considèrent que les choses doivent évoluer dans ce sens, j’entends leurs réflexions avec intérêt et sérénité », évoque Jean Vecchierini de Matra, délégué général du Groupement français des bancassureurs. Au risque d’alléger le poids de la FFSA dans l’AFA.

ils l'ont dit...

Le Gema sera une composante majeure de ce pôle mutualiste et le rassembleur de la famille. Notre main est tendue vers la FNMF. Il y a également une place pour la Roam.

Pascal Demurger , président du Gema et vice-président de l’AFA

La question de la FNMF dans l’AFA est posée. Elle nécessite encore un peu de temps. L’adhésion ne se fera qu’à condition qu’on accepte entre nous la clarification totale sur les points d’accord et de désaccord.

Étienne Caniard , président de la FNMF

Sur 80 à 90 % des sujets de place, nous sommes en phase avec les autres familles d’assureurs. Néanmoins, nous avons des spécificités sur quelques sujets, comme les modes de distribution ou l’assurance emprunteur.

Jean Vecchierini de Matra , délégué général du Groupement français des bancassureurs

Une quatrième pièce pour le Ctip ?

Officiellement, le Centre technique des institutions de prévoyance (CTip) n’a pas vocation à rejoindre l’AFA à court terme. « Il est encore trop tôt pour répondre à cette question, qui devra être examinée, dans ses différentes dimensions, en conseil d’administration le moment venu », précise-t-on à l’institution paritaire. En revanche, officieusement, celle-ci observe d’un oeil avisé la construction de la maison commune. « Le CTip veut rappeler à la FFSA et au Gema qu’il existe », confie d’ailleurs un observateur du marché à L’Argus de l’assurance.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et la gestion de contrats d'assurances.

Ville de Colombier Saugnieu

16 juin

69 - COLOMBIER SAUGNIEU

Souscription contrats d'assurance.

Ville de Mazamet

16 juin

81 - MAZAMET

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Maison commune : le chantier s'accélère

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié