Mediator: 2600 dossiers et toujours pas de collège d'experts

Depuis le 1er septembre, l’Oniam a réceptionné plus de 2600 demandes d’indemnisation des victimes du Mediator. L’Office national d'indemnisation des accidents médicaux est chargé de centraliser les dossiers dans le cadre de la procédure d’indemnisation mise en place en juin dernier par la loi de Finances rectificative pour 2011,puis de les transmettre ensuite au «collège d’experts » censé les instruire. Mais pour l’instant, seul le président de ce conseil (un magistrat) a été nommé. Les autres membres (des médecins), attendus courant septembre, restent inconnus à ce jour. « Il est très difficile de trouver les médecins experts, indépendants, compétents mais surtout disponibles », explique Gérard Bapt, le député PS qui a présidé la mission parlementaire sur le Mediatior en mai dernier.
Ce retard repousse forcement la date des premières indemnisations envisagées, au départ, en juin 2011. Le collège a en effet six mois maximum pour rendre un avis favorable ou non à l'indemnisation, après quoi l' indemnisation peut être rapide si le responsable accepte de payer. Sinon, l'Oniam s'y substitue et indemnise généralement la victime dans les trois mois à compter du refus du responsable.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 28 février 2020

ÉDITION DU 28 février 2020 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mediator: 2600 dossiers et toujours pas de collège d'experts

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié