Mutualité Française : la feuille de route de Thierry Beaudet

Mutualité Française : la feuille de route de Thierry Beaudet
FNMF/N. Mergui Thierry Beaudet a été élu par près de 87% des délégués présents à l'assemblée générale de la FNMF.

Le nouveau président de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF), élu sans surprise à l’occasion de l’Assemblée générale du 23 juin, a dressé le programme de ses premiers mois de mandat, ponctués par une nouvelle AG extraordinaire en décembre.

Son élection n’a effectivement été qu’une formalité. Elu par près de 87% des délégués réunis à la Maison de la Mutualité, à l’occasion de l’assemblée générale de la Mutualité française, Thierry Beaudet va se mettre au travail pour les cinq années à venir, en compagnie du nouveau directeur général Albert Lautman – succédant lui-même à Emmanuel Roux.

Les chantiers qui l’attendent sont nombreux. Le nouveau président de la FNMF, anciennement vice-président de la première fédération mutualiste, a pu observer, comme son prédécesseur Etienne Caniard, ces évolutions qui ont impacté les mutuelles, ces « attentes déçues » qu’a voulu tempérer en partie le Premier ministre Manuel Valls en introduction de cette journée.

Répondre aux inquiétudes des mutualistes

SI la hausse « incontrôlée » de la fiscalité des contrats complémentaires santé et les effets des règles prudentielles (Solva II) ne sont pas à mettre au débit du gouvernement actuel, Thierry Beaudet a toutefois dénoncé « l’inflation réglementaire d’un Etat tatillon » et la segmentation des activités, qualifiant les réformes de la complémentaire santé pour les salariés du privé (ANI) et les seniors (contrats labellisées) de « réponses inadaptées ». Et de résumer en une phrase l’inquiétude du millier de délégués présents à la Maison de la Mutualité : « Les réformes des dernières années fragilisent trop dangereusement notre modèle économique. »

Autre inquiétude, évoquée par certains depuis de nombreux mois : le cumul des fonctions de M. Beaudet. Celui-demeure effectivement président de la MGEN. Ce nouveau cas de figure, autorisé par une modification statutaire votée de justesse lors du dernier congrès de Nantes, a laissé craindre une emprise grandissante des mutuelles de taille importante – le futur groupe MGEN-Istya-Harmonie pèsera pour 5 milliards d’euros de cotisations en santé. « A ceux-là, je veux dire que je serai un président au service de l’ensemble des mutuelles et le président de la seule fédération qui rassemble toutes les mutuelles », a-t-il assuré.

Prospective... et diversification

Quelle orientation donner à ce mandat pour rassurer les mutuelles, dans un environnement économique difficile ? L’une des principales orientations de M. Beaudet, explicité alors même qu’il n’était que candidat (unique) à la succession de M. Caniard, est la diversification. « Attention à l’auto-enfermement des mutuelles sur la santé » prévenait-il alors, un marché de la santé de plus en plus réglementé et aux marges en diminution régulière. « D’autres besoins émergent », a-t-il simplement ajouté ce jeudi.

Cette volonté de prospective devrait ainsi être au cœur des Journées de rentrée, organisées fin septembre, pour « ouvrir de nouveaux horizons et questionnements » pour les mutuelles. Nouvelles voies de développement qui, entre autres, pourraient passer par l’e-santé ou l’économie collaborative.

L’avenir de la fédération en elle-même a également été au programme de ce premier discours du nouveau président de la FNMF. Thierry Beaudet a ainsi affirmé qu’il entendait poursuivre la diminution de la cotisation fédérale, après une baisse « sans précédent des cotisations » au cours du mandat de M. Caniard.

Une assemblée générale extraordinaire

Autre chantier en cours : l’évolution des structures fédérales. Une assemblée générale extraordinaire a ainsi été annoncée sur ce sujet, précédée par des réunions interrégionales organisées dès octobre. Plus généralement, M. Beaudet espère qu’à terme, la FNMF ne soit plus perçue comme un « corps étranger » aux yeux de certains mutualistes.

« Corps étranger » en interne, mais aussi une somme de « lieux communs » en externe : Thierry Beaudet entend améliorer l’image des mutuelles, vis-à-vis du public et notamment des professionnels de santé. Il donne en tout cas rendez-vous aux principaux syndicats, pour « travailler ensemble à l’amélioration de notre système ». Un agenda par conséquent bien chargé, dans l’optique – hasard du calendrier – des prochaines élections présidentielle et législatives de 2017…

Les ultimes inquiétudes d’Etienne Caniard

Le Premier ministre Manuel Valls a voulu rassurer les mutuelles quant à leur spécificité et la considération que leur portait le gouvernement. Mais le désormais ex-président de la FNMF Etienne Caniard, qui l’a précédé à la tribune, n’a pas manqué de soulever certains points de discordance. « Depuis de longues années nous mettons en garde devant les risques d’augmentation des exclusions, d’augmentation du renoncement aux soins. Nous ne sommes pas toujours entendus » a-t-il d’abord regretté, insistant notamment sur les risques liés à l’accentuation de la segmentation (ANI, contrats seniors).

La question de la solidarité est revenue à de nombreuses reprises dans cette ultime intervention de M. Caniard, ce dernier pointant que « le débat sur la place de la prévoyance n’est pas achevé » et prenant l’exemple des contrats dépendance en inclusion au sein des mutuelles de la fonction publique, une « réponse qui ne doit pas être fragilisée au nom d’une uniformisation ». Et d’insister sur ses doutes : « nous sommes encore solidaires, le serons-nous encore demain ? ». 

 

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances du BTP CFA Auvergne - Rhône-Alpes.

Association BTP CFA Auvergne Rhône-Alpes

17 octobre

69 - BTP CFA AUVERGNE RHONE ALPES

Prestations de services d'assurances.

EPIC de Bagnoles de l'Orne Tourisme

17 octobre

61 - BAGNOLES DE L'ORNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutualité Française : la feuille de route de Thierry Beaudet

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié