[DOSSIER] Climat 2015 : le rendez-vous de la dernière chance ! 5/7

Paris Climat 2015 : un accord « historique » entre la Chine et les USA

Paris Climat 2015 : un accord « historique » entre la Chine et les USA

Des engagements forts avant un accord à Paris en 2015 ? La Chine et les Etats-Unis, les deux plus grands pollueurs de la planète, se sont engagés, mercredi 12 novembre à Pékin, sur des objectifs chiffrés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Cet accord qualifié «d’historique» par Barack Obama doit permettre de tracer la voie vers un accord mondial lors de la grande conférence sur le climat qui se tiendra à Paris, fin 2015.

Un premier pas chinois

Le président chinois Xi Jinping s’est engagé à atteindre un pic des émissions de gaz à effet de serre «autour de 2030», avec l'intention «d'essayer d'y arriver plus tôt», selon la Maison Blanche. A première vue, cet objectif peut paraître modeste, mais c’est la première fois que la Chine envisage un pic de ses émissions à partir duquel elles cesseront d’augmenter. De leur côté, les Etats-Unis envisagent de réduire de 26% à 28% leurs émissions d'ici à 2025 par rapport à 2005.

Agir vite

En 2015, la conférence sur le climat doit déboucher sur un accord suffisamment ambitieux pour limiter le réchauffement à 2° C. Les Etats-Unis et la Chine représentent, à eux deux, plus de 40% du total des émissions de CO2 de la planète. Un récent rapport du Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) se montrait d’ailleurs alarmiste au sujet du réchauffement et pointait l’urgence pour les décideurs (gouvernements comme entreprises) d’agir.

«Nous disposons de peu de temps avant que la conjoncture permettant de limiter le réchauffement à 2°C ne prenne fin», indique Rajendra Kumar Pachauri, président du Giec. Et d’ajouter : «Pour que nous ayons une bonne chance de rester au-dessous de 2°C à un prix gérable, nos émissions sur le plan mondial devraient diminuer de 40% à 70% entre 2010 et 2050, et tomber à 0% ou moins d’ici 2100. Nous avons cette possibilité, et le choix nous incombe.»

Des objectifs trop ambitieux ?

Les engagements formulés par Barack Obama pourraient bien se heurter à l’opposition du Sénat, à majorité républicaine depuis les Midterms (élections mi-mandat). Son chef de file, Mitch McConnell, a d'ores et déjà rejeté l'annonce à Pékin du président américain, qu'il a qualifiée de «projet irréaliste».

Confirmation des engagements attendue à Lima

Prochaine étape : la 20e conférence de l’Onu sur le changement climatique qui se tiendra à Lima au Pérou, le 11 décembre prochain, dernière escale avant Paris. Il est notamment prévu que soit adopté le cadre du compromis sur lequel devront s'engager les 195 pays signataires de la convention climat. Reste à savoir si ce cadre s'appuiera sur l'axe sino-américain.

Rendez-vous au cours duquel la fédération internationale des coopératives et mutuelles d’assurance (Icmif), par l'intermédiaire de son président pour la zone Amériques, prendra la parole.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations bancaires pour la gestion quotidienne des opérations bancaires et compt...

Office Public de l'Habitat (OPH) de Vitry-sur-Seine

21 septembre

94 - Vitry-sur-Seine

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Paris Climat 2015 : un accord « historique » entre la Chine et les USA

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié