[DOSSIER] Présidentielle 2017 : l'assurance et la santé au sein [...] 8/17

Présidentielle 2017 : les orientations de Marine Le Pen sur la santé

Présidentielle 2017 : les orientations de Marine Le Pen sur la santé
La candidate du FN Marine Le Pen a présenté 144 engagements de campagne, certains ayant trait à la santé.

La candidate du Front national a dévoilé les 144 engagements de campagne de son projet présidentiel, certains ayant trait à la santé et la protection sociale.

La candidate du Front national (FN) Marine Le Pen a présenté son projet présidentiel à l’occasion du lancement officiel de sa campagne à Lyon. Au cœur de ces 144 mesures, quelques-unes touchent à la santé et la protection sociale.

Premier point (engagement #57) : une refonte de fond en comble du Régime social des indépendants (RSI). Si de nombreux candidats ont déjà demandé sa suppression pure et simple, notamment Benoît Hamon (PS), Emmanuel Macron (En Marche !) et Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise), Marine Le Pen se limite à une «refonte totale».

Les travailleurs indépendants auraient ainsi le choix de s’affilier au régime général ou de conserver leur spécificité au sein du RSI, «qui fonctionnera sur la base de l’auto-déclaration trimestrielle des revenus». La question de l’auto-déclaration a notamment, dans un passé proche, été mise sur la table par le mouvement «Sauvons nos entreprises» ainsi que par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME, ex-CGPME).

Des mesures plus ou moins précises

Le volet «Protégeons à 100% la santé des Français» comporte neuf engagements plus ou moins clairs. La création d’un cinquième risque de Sécurité sociale consacré à la dépendance (#69) n’est, par exemple, pas une nouveauté : cette réforme avait été annulée début 2012 par Nicolas Sarkozy.

Parmi les autres mesures figurent aussi le développement des «maisons de santé» pour lutter contre les déserts médicaux (#67), le relèvement du numerus clausus (#66), justifié ici «pour éviter le recours massif aux médecins étrangers», et la suppression de l’Aide Médicale d’Etat (AME, #71). Hors suppression de l’AME, la candidate du FN veut également réaliser des économies «en baissant le prix des médicaments coûteux» et «en développant la vente à l’unité des médicaments remboursables».

Le point #65 est source de questionnements. Mme Le Pen veut ainsi «garantir la Sécurité sociale pour tous les Français ainsi que le remboursement de l’ensemble des risques pris en charge par l’Assurance maladie». Dans un précédent discours (convention thématique du 9 décembre 2016) faisant écho aux annonces de François Fillon sur le sujet, elle disait vouloir «ne pas réduire la prise en charge des soins par l’Assurance maladie» - excluant donc a priori tout déremboursement.

Le #72, de son côté, veut «protéger la complémentarité du double système de santé public et libéral», en axant surtout sur le maillage territorial des professionnels de santé. Le #68, enfin, souligne le besoin d’ «augmenter les effectifs de la fonction publique hospitalière». Un ensemble de mesures qui reste, pour l’heure, sans chiffrage précis.

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire du personnel.

SI des eaux de la Plaine de Valence

15 novembre

26 - ST MARCEL LES VALENCE

Missions de commissariat aux comptes, service d'audit et de certification des compt...

EPA de Bordeaux - Euratlantique

15 novembre

33 - Bordeaux

Prestation de notation financière annuelle de référence du département des Hauts-De...

Conseil Départemental des Hauts de Seine

15 novembre

92 - NANTERRE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Présidentielle 2017 : les orientations de Marine Le Pen sur la santé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié