[DOSSIER] Présidentielle 2017 : l'assurance et la santé au sein [...] 6/17

Présidentielle 2017 : les propositions des candidats de la primaire de gauche sur la santé

Présidentielle 2017 : les propositions des candidats de la primaire de gauche sur la santé
Capture écran Facebook.com/BFMTV Le deuxième des trois débats réunissant les sept candidats de la primaire de la gauche s'est déroulé ce 15 janvier. Avec une place fort réduite pour les questions liées à la santé...

Les sept candidats à la primaire dite de la gauche et des écologistes sont, entre autres, attendus sur le sujet de la santé. Voici leurs principales propositions, avant le prochain débat du 19 janvier et le premier tour du 22 janvier 2017.

La santé a fait une apparition presque inattendue dans la précampagne présidentielle avec les propositions-choc de François Fillon, candidat issu de la primaire de la droite et du centre. Si sa volonté de séparer « petit risque » et « gros risque » entre Sécurité sociale et organismes complémentaires santé a fait long feu, elle aura au moins eu le mérite de faire à nouveau de la santé un thème de campagne.

Les sept candidats de la primaire de la gauche, organisée par la Belle Alliance Populaire (BAP), avaient-ils anticipé ce coup de théâtre ? Si la gauche est traditionnellement attendue sur le sujet de la santé, elle ne l’imposait jusqu’à présent que peu durant les campagnes présidentielles, que ce soit en 2012, 2007 voire 2002.

Peu de place pour la santé dans les débats

Cette situation changera-t-elle en 2017 ? Alors que les deux premiers débats entre les sept prétendants ont eu lieu les 12 et 15 janvier, le thème de la santé n’a pour l’heure été que très partiellement évoqué. Si le sujet était notamment au programme du débat du 15 (visionnable ici), il s’est dans les faits résumé à la légalisation du cannabis…

Il reste, d’ici la sélection du candidat le 29 janvier, deux débats : celui du 19 janvier concernera à nouveau les sept candidats, celui du 26 les deux personnalités politiques arrivées en tête à l’issue du premier tour. Deux occasions de développer et préciser des programmes santé plus ou moins fournis, où l’avenir du Régime social des indépendants (RSI) tient une bonne place, tout comme la lutte contre les déserts médicaux – sans oublier la mention par deux des quatre candidats issus du Parti socialiste (PS) d’une hypothétique « mutuelle publique » ou « mutuelle de Sécurité sociale ».

Accès aux soins territorial Accès aux soins financier Statut des travailleurs indépendants
Benoît HAMON (PS) Retirer le conventionnement des médecins s’installant en zone surdotée (lutte contre les déserts médicaux)
  • Meilleur remboursement des soins dentaires par la Sécurité sociale
  • Modification de la répartition des aides à l’accès aux complémentaires santé, notamment vers les fonctionnaires
Création d’un « statut social unique de l'actif » pour qu’à terme, à revenus égaux, « un indépendant et un salarié cotisent du même montant »
Arnaud MONTEBOURG (PS) Proposition de « salarier des médecins » pour lutter contre les déserts médicaux
  • Création d’une « mutuelle de la Sécurité sociale » à prix modéré pour ceux qui ne peuvent accéder ni à la CMU-C ni aux complémentaires santé privées
  • Négociation des dépassements d’honoraires suite à « l’échec » des dispositifs de régulation actuels
  • Plafonnement des actes prothétiques + prothèses auditives (« soins courants »)
  • Vers une reprise en main du RSI par l’Etat quant à la gestion : réaffirmation du principe de faire cotiser les indépendants en fonction de leurs bénéfices.
  • « Le RSI est une catastrophe, une machine à détruire de l’emploi »
Vincent PEILLON (PS)
  • Incitation à l’installation dans les zones médicalement défavorisées
  • Développement de la télémédecine
  • Mise en place d'une « complémentaire santé publique », qui pourrait être proposée par l'assurance maladie
  • Etendue du dispositif du tiers payant
Amélioration de la « transparence » et simplification du RSI, même si celui-ci est selon lui une « source de difficultés pour les actifs concernés »
Manuel VALLS (PS) Lutte contre les déserts médicaux intensifiée
  • Remboursement à 100% d’un « ensemble » de soins de ville (périmètre non précisé)
  • Suppression des dépassements d’honoraires
Alignement de la protection sociale des travailleurs indépendants sur celle des salariés
Jean-Luc BENNAHMIAS (Front Démocrate) Aucune proposition sur ce sujet Aucune proposition sur ce sujet Aucune proposition sur ce sujet
François DE RUGY (Ecologistes !) Création d’un master médical ouvert aux professionnels de santé ayant au moins dix ans d'expérience : financement gratuit en contrepartie d’une installation en zone sous-dotée
  • Proposition d’un « contrat de santé » avec le médecin généraliste et la mutuelle pour garantir un suivi régulier et personnalisé pour améliorer la prévention et une limitation des coûts des soins
  • Opposition à une « mutuelle d’Etat » et renforcement de la place des complémentaires santé sur les dépenses aujourd’hui à l’ordre de la Sécurité sociale
Intégration du RSI au sein du régime général : « S'il devait y avoir une augmentation de cotisations qui en découlerait, elle serait compensée par dotation de l'Etat financée à due concurrence par la suppression d’une partie des niches fiscales anti-écologiques identifiées par la Cour des comptes »
Sylvia PINEL (Parti Radical de Gauche)
  • Création de maisons de santé
  • Redéfinition des critères de présence des hôpitaux et des maternités
  • Renforcement des mécanismes incitatifs pour aider à l’implantation de médecins dans des territoires sous-dotés
Aucune proposition sur ce sujet Audit « sous trois mois » du RSI dans l’hypothèse d’une réintégration au sein du régime général

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances statutaires groupement ESMS 65

Etablissement Public d'Accompagnement et de Soins des Hautes-Pyrénées 65

20 septembre

65 - CASTELNAU RIVIERE BASSE

Aménagement du CCAS

Ville de Ruelle sur Touvre

20 septembre

16 - Ruelle-sur-Touvre

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Présidentielle 2017 : les propositions des candidats de la primaire de gauche sur la santé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié