Réforme de la formation : l'observatoire des métiers de l'assurance modifie sa gouvernance

Avec la réforme de la formation professionnelle, l’instance chargée d’anticiper l’évolution des métiers dans l’assurance compte autant de représentants des employeurs que des syndicats.

Partager
Réforme de la formation : l'observatoire des métiers de l'assurance modifie sa gouvernance

Véritable clé de voûte de la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, la création du compte personnel (CPF) en remplacement du droit individuel de formation (Dif, voir Argus n° 7397) n’est toutefois pas la seule évolution découlant de la réforme. « Il est inscrit dans ce texte que les branches ont l’obligation d’avoir désormais un Obser­vatoire des métiers paritaire », indique José Milano, direc­teur des affaires sociales de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA).

Les sociétés d’assurance se mettent en conformité

Or, sur ce point, la branche des sociétés et des mutuelles d’assurance n’était, jusqu’à présent, pas en règle. En effet, l’observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance (Oema) comprenait, depuis sa mise en place en 1997, 15 représentants du collège employeurs (FFSA et Gema) et 5 issus des organisations syndicales des salariés (CFDT, CGT, CFE-CGC, FO et CFTC).

Le 10 mars dernier, un conseil d’administration extraordinaire de l’Oema s’est donc tenu à la Maison de l’assurance afin d’apporter les modifications exigées aux statuts de l’organisme. « Le conseil d’administration a été ramené à 16 membres, avec autant de membres compris dans chaque collège », précise Norbert Girard, secrétaire général de l’Observatoire. Conséquence de ce changement de la gouvernance : l’Unsa, syndicat représentatif dans la branche assurance depuis l’arrêté du 24 décembre 2013, récupère un siège.

« Au travers de cette réforme, le rôle de cet Observatoire prospectif est également renforcé. Il doit en effet permettre d’anticiper l’évolution de nos métiers et de nos besoins, qui découlent notamment de la digitalisation de nos activités et des changements de régulation, pour adapter les compétences des salariés et faire évoluer l’offre de formation », explique José Milano.

Une mission déjà allouée depuis de longues années à l’Oema, selon son secrétaire général, Norbert Girard. « Si on regarde les différents accords qui ont été mis sur la table des négociations au cours des dernières années, l’Observatoire a été systématiquement mis à contribution pour poser un diagnostic à partir des statistiques et des études que nous avions mené. Cette réforme vient donc surtout officialiser une situation de faits », estime-t-il.

Un président en juin

Prévu en juin prochain, le prochain conseil d’administration entérinera en tout cas la désignation des nouveaux membres de chaque collège. Et c’est lors de cette réunion que le nouveau président devrait être nommé, sachant que cette fonction sera désormais assurée alternativement tous les deux ans, par un représentant des organisations d’employeurs et des organisations représentatives des salariés. Paritarisme oblige.

La mutualité « déjà paritaire »

Deuxième branche la plus représentée dans le monde de l’assurance avec près de 60 000 salariés, la mutualité n’aura pas besoin de modifier les statuts de son observatoire de l’emploi et des métiers. «Cette instance est déjà paritaire, depuis sa création en 1996», précise Christine Di Costanzo, déléguée générale de l’Ugem.  

 

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX

Fourniture et livraison de titres restaurant pour les agents du Centre des Monuments Nationaux.

DATE DE REPONSE 27/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS